Avertir le modérateur

lundi, 30 avril 2012

Barrons la route à SARKOZY: le 1er mai dans la rue, le 6 mai dans les urnes

La défaite et le déshonneur

En déclarant ce mardi 24 avril à Longjumeau que « Le Pen est compatible avec la République », Nicolas Sarkozy a franchi une ligne rouge que jamais aucun président de la République, ni aucun candidat républicain à l’élection présidentielle n’avait franchie.

Face à cette déclaration lourde de sens, SOS Racisme Rhône a décidé d’appeler à voter contre Nicolas Sarkozy pour le 2ème tour de l’élection présidentielle.

Après un quinquennat marqué par une volonté constante de diviser les Français en les opposant les uns aux autres, en ethnicisant les débats et en stigmatisant les plus modestes, Nicolas Sarkozy, dans un cynisme stupéfiant, rompt spectaculairement avec l’identité du gaullisme dont l’honneur était d’avoir placé l’extrême-droite en dehors des cercles du pouvoir depuis la Libération.

Non content d’avoir alimenté le vote Front national par cette politique du bouc-émissaire menée à des fins de camouflage d’un bilan économique et social calamiteux, Nicolas Sarkozy est donc désormais prêt, pour conserver le pouvoir, à intégrer le Front national dans la légitimité républicaine. Pourtant, cette pente, la droite républicaine n’avait jamais eu besoin auparavant de l’emprunter pour remporter les élections majeures de notre pays, comme le montre le double mandat présidentiel de Jacques Chirac.

SOS Racisme Rhône appelle tous les républicains révulsés par cette stratégie antinomique avec les valeurs qui fondent la France à faire barrage à un personnage qui entend asseoir son pouvoir sur les forces du racisme, du repli et de la haine.

SOS Racisme Rhône appelle bien évidemment tous les abstentionnistes à venir sanctionner ce Président sortant mais également les électeurs de la droite humaniste et républicaine à ne pas se laisser entraîner plus longtemps dans une aventure politique dont nous savons qu’elle les révulse.

Après avoir mené son camp à la défaite, Nicolas Sarkozy s’apprête à le mener au déshonneur. Faisons en sorte que ce déshonneur ne soit que le sien !

À cette occasion, nous invitons tous les citoyens, quelles que soient leurs opinions politiques, leurs origines, leurs opinions religieuses et philosophiques, à venir exprimer leur dégoût de la haine raciste et antisémite, leur rejet de toute forme de xénophobie et de discrimination, ainsi que leur attachement aux valeurs de la République dans lesquelles se trouve inclus le respect pour chacun de sa dignité d’être humain :

A venir rejoindre les cortèges Mercredi 1er mai à 10h à Jean Macé, Lyon.

A se présenter aux urnes Dimanche 6 mai pour barrer la route à Sarkozy.

lundi, 02 avril 2012

Geoffroy Didier, représentant de l'UMP et de Nicolas SARKOZY, se fait huer.

vendredi, 02 mars 2012

Analyse de 5 ans de mandature de Nicolas SARKOZY : faire le bilan d’une majorité sortante pour voter en connaissance de cause.

Egalit� LGBT 2012

Les Marches des fiertés LGBT et les Lesbian and Gay Pride de toute la France avaient pour mot d’ordre l’année dernière « Pour l’égalité, en 2011 je marche, en 2012 je vote ». Ces derniers mois sont pour nous l’occasion de faire le bilan de la Majorité politique et gouvernementale actuelle mais aussi d’envoyer un signe clair, un avertissement, aux responsables politiques de tous bords. La question de l’égalité des droits devra nécessairement bénéficier d’une place de choix dans les débats électoraux de 2012 : ouverture du mariage pour les couples de même sexe, reconnaissance des familles homoparentales, droits des trans, ... les sujets ne manquent pas !

La France, en avance en 1999 avec le vote du Pacs, accuse désormais un retard certain sur ses voisins européens concernant les droits des LGBT. L’égalité n’attend pas.

Depuis 2007 : entre renoncements et occasions manquées...

Malgré quelques mesures d’amélioration du Pacs, des campagnes de lutte contre l’homophobie et la lesbophobie (notamment dans l’éducation nationale et l’enseignement supérieur) et quelques déclarations à l’international (résolutions à l’ONU, actions de la diplomatie française autour du 17 mai, journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie) obtenues grâce à l’acharnement et la détermination des associations force est de constater que depuis 2007 et l’élection de Nicolas Sarkozy, le bilan sur les questions LGBT est bien maigre. Depuis 2010 le Gouvernement et la Majorité politique semblent même moins ouverts au dialogue qu’auparavant.

En 2007, Nicolas Sarkozy s’était engagé en faveur de la création d’un statut du beau-parent. Suite à la pression exercée par les conservateurs, le 27 mars 2009, le report du projet de loi sur la réforme de l’autorité parentale et du droit des tiers a été annoncé dans le journal le Monde. Nommé le 9 avril à la tête d’une mission sur « la modernisation de la législation sur l’autorité parentale et le droit des tiers », Jean Leonetti préconise l’abandon non seulement de tout ce qui peut faire référence aux familles homoparentales, mais aussi de la seule véritable avancée que l’Inter-LGBT avait saluée, à savoir celle de mieux garantir à l’enfant la possibilité d’entretenir des relations avec un tiers en en précisant les modalités. Le statut du tiers venait d’être « enterré », ce dossier ne sera jamais ré-ouvert par le Gouvernement ou la Majorité politique.

Le 14 mai 2010, le ministère de la justice a publié une circulaire visant à homogénéiser les pratiques concernant les expertises lors de la demande de changement d’état civil des personnes trans, notamment en visant à limiter le recours à la triple expertise. Toutefois, force est de constater que cette circulaire est loin d’être appliquée.

Enfin, la Majorité politique s’est illustrée ces derniers mois par ses votes contre l’égalité des droits. En refusant l’ouverture du mariage pour les couples de même sexe il y a quelques jours ou en refusant l’ouverture de l’AMP (assistance médicalisée à la procréation) à toutes les femmes.

Pire encore, elle aggrave la situation des malades du VIH en révisant les critères d’attribution du « droit au séjour pour soins » dans le cadre de la loi sur l’immigration votée ces derniers jours et condamne près de 30 000 étrangers malades à retourner dans leur pays d’origine où l’on sait pertinemment que les traitements sont quasi inaccessibles.

Des associations LGBT mobilisées sur tous les champs ces 5 dernières années

Droit au séjour pour soins, ouverture de l’AMP à toutes les femmes, ouverture du mariage aux couples de même sexe... à chaque fois qu’une avancée ou un recul législatif s’annonçait, les associations LGBT se sont mobilisées pour faire valoir leurs exigences et pointer du doigt l’incapacité du Gouvernement et de la Majorité politique à faire avancer les droits des LGBT. Lutte contre les discriminations par l’éducation, dans le monde du travail... les associations ont aussi été force de propositions pendant ces 5 années. Ce bilan se veut comme une lecture objective de l’action du gouvernement et de la majorité parlementaire concernant les questions LGBT. Parce qu’il est important de faire l’inventaire d’une majorité sortante pour voter en connaissance de cause.

Retrouvez toutes les revendications des associations LGBT sur "Egalité LGBT 2012"

Retrouvez le bilan de la mandature ic: Bilan_LGBT2007-2012.pdf

dimanche, 18 décembre 2011

200e de l'émission de Thierry Ardisson sur Canal Plus, Sétphane Guillon fait le bilan du quinquennat de Nicolas Sarkozy

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

vendredi, 25 novembre 2011

Sida : Michel MERCIER et Nicolas SARKOZY loupent le coche

nicolas sarkozy,michel mercier,sérophobie,sida,ump,parti de gauche,parti radical de gauche,parti socialiste,françois baroin,sénat,assemblée nationale,élection présidentielle,législatives,2012,vih

Cette semaine était une semaine importante pour la lutte contre le SIDA et la sérophobie. Malheureusement Michel MERCIER et Nicolas SARKOZY loupent encore le coche. Ils illustrent ainsi parfaitement le mot d’ordre choisit par la Lesbian and Gay Pride de Lyon pour la manifestation du 1er décembre : « Sida : l’autre oublié du gouvernement ».

Nicolas SARKOZY refuse d’éradiquer le SIDA dans le monde.

Le lundi 21 novembre 2011, le Sénat a adopté un amendement budgétaire créant, en France, la taxe sur les transactions financières (TTF). Lors du G20 le président de la république s’engageait : « une partie importante, voire totale, du produit de la taxe doit aller au développement ». La Lesbian and Gay Pride de Lyon félicite le Sénat pour cette décision, et appelle maintenant le Président de la République à passer des mots aux actes, en soutenant l’amendement du Sénat et en affectant la taxe au développement sous ses différentes formes, y compris la lutte contre le sida. Pour François BAROIN, la France devrait attendre le reste de l’Europe pour mettre en place cette taxe. Or, David Cameron se vante de bloquer tout accord européen en ce sens. Pourtant ces sommes sont indispensables pour mettre en place des programmes de prévention et de dépistage qui permettraient de contrôler la propagation de l’épidémie, préalable indispensable à l’éradication du VIH. Sarkozy choisira t-il le camp des spéculateurs, ou celui des malades ? La vie de 10 millions de séropositifs en attente urgente de traitement en dépend.

Michel MERCIER refuse de lutter contre la sérophobie et de protéger les malades

Par ailleurs, le mardi 22 novembre, l’Assemblée nationale a adopté, en première lecture, par une écrasante majorité, l’allongement du délai de prescription de 3 mois à 1 an pour les injures publiques à caractère homophobe, sexiste et handiphobe. Cette proposition de loi, présentée par Catherine Quéré, députée PS de Charente-Maritime mettra ainsi fin, au terme du processus législatif, à une inégalité qui existe à ce jour entre plusieurs critères de discrimination concernant les injures, diffamations et provocations à la haine et à la violence. Par contre, la Lesbian and Gay Pride de Lyon regrette que Michel MERCIER se soit opposé à l’ajout des critères de l’identité de genre et de l’état de santé, proposé par les amendements de Martine Billard, députée du Parti de Gauche. Ces nouveaux critères auraient permis de sanctionner les injures dont sont quotidiennement victimes les personnes trans et les personnes atteintes du VIH, déjà socialement stigmatisées. La sérophobie n’est pas prise en compte dans la loi si une personne se fait insulter ou agresser à cause de sa séropositivité. La Lesbian and Gay Pride de Lyon se mobilise donc pour que la sérophobie soit enfin reconnue comme "circonstance aggravante", au même titre que l’homophobie et le racisme.

Nicolas SARKOZY et Michel MERCIER avaient l’occasion d’améliorer le sort des malades, de lutter activement contre le sida et la stigmatisation des personnes touchées. Ils ont, une fois de plus, loupé le coche.

Les associations vont maintenant devoir attendre les élections de 2012 afin de faire avancer ces dossiers.

Le mot d’ordre de la manifestation du 1er décembre « Sida : l’autre oublié du gouvernement » interpelle l’ensemble des partis politiques et leurs candidats pour qu’ils se positionnent avec clarté sur nos revendications. Ils doivent s’y engager dès maintenant et reprendre nos revendications dans leur programme électoral lors des élections présidentielle et législatives de 2012.

mercredi, 03 août 2011

Logement : « Monsieur le président, où sont vos promesses ? », signez la pétition du Nouvel Observateur.

Deux semaines après la démission du président du Samu social Xavier Emmanuelli, des professionnels de l'urgence sociale ont décidé de se mettre en grève et de descendre dans la rue pour dénoncer les coupes budgétaires décidées par l'Etat et la méthode du gouvernement pour réformer le secteur.

J'ai signé l’appel « Monsieur le président, où sont vos promesses ? » lancé hier par le Nouvel Observateur. Associations et personnalités du monde politique et du spectacle appellent Nicolas Sarkozy à tenir ses promesses pour l'hébergement d'urgence.

La pétition est disponible ici

Nicolas Sarkozy lance en pleine campagne présidentielle : "Je veux que d'ici à deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir. Parce que le droit à l'hébergement, c'est une obligation humaine".

Paris, juillet 2011. Des centaines de familles sont contraintes de trouver refuge dans les services d'urgence des hôpitaux déjà débordés. Xavier Emmanuelli, fondateur du Samu social, jette l'éponge après 18 ans de service.

Le constat est amer. Le nombre de mal-logés, de sans-abris ne fait qu'augmenter. Seule une volonté politique déterminée permet de vaincre la misère sociale. La France a-t-elle baissé les bras ? Que répondre aux trois millions et demi de mal-logés ? Au plus de 100.000 personnes qui vivent "dans la rue" ou passent de foyers en chambres d'hôtel ?

Monsieur le Président, où sont vos promesses ?

Associations, travailleurs sociaux, médecins, bénévoles ou simples citoyens, ne peuvent plus faire face. A des besoins grandissants, on répond par des budgets, déjà étriqués, amputés en 2011 de 41 millions d'euros. Vous préconisez des solutions pérennes. Mais où sont-elles ? Votre ministre du Logement affirme vouloir diminuer le nombre de places d'hôtels pour les remplacer par "des places de logements". Comment croire que cette nouvelle promesse ne restera pas, une fois de plus, lettre morte ?

Donnez-nous des garanties ! Appliquez enfin le droit au logement opposable (DALO). Prenez des mesures pour mobiliser les bureaux et appartements laissés vacants à la faveur de la spéculation immobilière. Arrêtez de fermer des places d'hébergement d'urgence. Empêchez les expulsions sans solution de relogement. Sortons de cette logique purement financière. Cessons d'abandonner ainsi à la violence de la rue des milliers d'hommes et de femmes. N'attendez pas l'échéance présidentielle, monsieur Sarkozy, tenez enfin vos promesses.

Un texte soutenu par : Emmaüs France, Fondation Abbé Pierre, Uniopss, Emmaüs Solidarité, Advocacy France, France Terre D'Asile, Jean-Baptiste Eyraud (porte-parole du DAL), la Fnars, Secours Catholique, Association des Cités du Secours Catholique, Collectif Les Morts de la Rue, Bernard Devert, (président de la Fédération Habitat et Humanisme), Sylvain Cuzent (DG Centre d'action sociale protestant), Les Enfants de Don Quichotte, Mouvement ATD Quart Monde, la Fédération d’Aide à la Santé Mentale Croix-Marine, Jean-Marie Faucher (DG ARAPEJ Ile de France), le CHRS Fondation Mérice, Ligue des droits de l’Homme, Collectif Jeudi Noir, Médecins du Monde, Maud Bigot (Coordination nationale des professionnels de l'urgence sociale).

 

Signez la pétiti ici

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu