Avertir le modérateur

samedi, 15 décembre 2012

Pour l’Egalité maintenant, contre les discriminations tout le temps !

homoparentalité2.jpgLa proposition de loi sur « le mariage pour toutes et tous » est une très bonne occasion pour les réactionnaires d’occuper l’espace médiatique et la rue. Les homophobes, lesbophobes, transphobes et racistes sont à l’offensive.

Derrière des propos illusoirement et politiquement corrects, se cachent des accusations aussi affligeantes les unes que les autres. Tout y passe : de la polygamie à l’inceste, de la zoophilie au cannibalisme, du déséquilibre psychique qui s’abattra sur tous les enfants de France à l’annonce de la fin du Monde. Derrière leur revendication hypocrite « d’un débat sociétal apaisé », ils cachent une idéologie profondément conservatrice.

Ils veulent ériger en norme dominante le modèle hétéropatriarcal de la famille fondée sur le mariage à vie d’un homme avec une femme. S’obstiner à en faire le modèle obligé de « la société », voire de « l’humanité », revient à dénier le droit à l’existence et au bonheur de toutes les autres familles : monoparentales, pluri-parentales, recomposées, séparées, et homoparentales.

Les manifestations soit-disantes "pacifiques" contre le mariage pour tou-te-s, ont ouvert une brèche intolérable à l’homophobie et à la lesbophobie avec un impact direct et désastreux sur la vie des jeunes homosexuel-le-s.

Face aux attaques obscurantistes contre nos choix de vie, il n’y a aucun compromis possible !

Notre mobilisation doit aussi faire entendre nos revendications. Le projet de loi « mariage pour toutes et tous » ne prévoit toujours pas les mêmes droits entre couples de même sexe et hétérosexuels, notamment sur la filiation. Les droits des familles homoparentales ne sont pas couverts par ce projet de loi.

Des discriminations continueront de fragiliser les familles. Il est grand temps que l’hypocrisie cesse !

Il devient urgent, pour la sécurité des enfants, que la filiation soit établie entre les enfants et leurs parents par l’effet de la loi (présomption de parenté) mais aussi par reconnaissance volontaire : les enfants doivent être protégés dès leur naissance quelle que soit la situation conjugale de leurs parents, tout comme les couples hétérosexuels. Il devient urgent que toutes les femmes puissent bénéficier d’une Procréation Médicalement Assistée (PMA) en toute sécurité. Tous les couples, mariés ou non, hétérosexuels ou homosexuels, doivent pouvoir y accéder. Le projet de loi se doit enfin de définir et de mettre en place un statut du beau-parent qui profiterait à toutes les familles recomposées (homoparentales ou hétéroparentales)

Pour nous, il n’y a pas de concession possible. Nous continuerons à dénoncer ces discriminations et à soutenir les parlementaires qui déposeront des amendements dans ce sens. Ils ont ainsi une occasion historique de mettre fin à une discrimination institutionnelle insupportable et d’accorder enfin l’égalité des droits à tous les couples.

Plus que jamais, il est nécessaire d’être solidaires et de se mobiliser en faveur du mariage pour tou-te-s, contre la négation et la haine de l’autre.

mercredi, 21 novembre 2012

Mariage pour tous : François Hollande doit s’expliquer

Hier, lors du Congrès de l’Association des maires de France, François HOLLANDE a déclaré, à propos du mariage pour toutes et tous : « La loi s’applique pour tous dans le respect, néanmoins, de la liberté de conscience », et a ajouté que « les possibilités de délégations (d’un maire à ses adjoints) existent et peuvent être élargies ».

C’est la première fois que le Président de la République évoque cette modalité de délégation élargie pour les maires. 

Un maire a déjà la possibilité de déléguer ses fonctions à un de ses adjoint-e-s ou à défaut à un membre du conseil municipal (L. 2122-18 du Code général des collectivités territoriales). Mais, il existe une différence notable entre une disposition pratique qui permet au Maire de déléguer son pouvoir d’officier d’Etat Civil et la liberté de choisir de ne marier que certains couples. Si cette possibilité existe déjà, elle ne doit pas, pour autant, être systématique pour certains types de couples.

Ainsi, François Hollande oserait-il déclarer à une tribune de congrès qu’il accorderait une liberté de conscience élargie :

  1. au maire raciste qui refuse de marier un couple mixte ;
  2. au maire antisémite qui refuse de marier un couple de confession juive ;

Et même si François Hollande a pris soin d’évoquer la « liberté de conscience » et non une « clause de conscience », il n’en demeure pas moins que cette déclaration sonne lourd dans le contexte actuel.

Le Président de la République évoque ainsi une prétendue liberté de conscience élargie pour mieux céder aux opposants et aux maires qui ont déclaré, avec tapage et morgue, qu’ils ne célèbreraient pas de mariage de personnes de même sexe si la loi était votée.

François Hollande doit apporter des précisions plus que nécessaires quant à son projet d’élargissement des délégations des maires. Nous demandons un engagement ferme : aucune modification législative du Code général des collectivités territoriales pour élargir les possibilités de « délégations des maires » et reconnaître cette « liberté de conscience » dans le cadre du projet de loi pour l’ouverture du mariage aux couples homosexuel-le-s.

Ce projet, tel qu’il est actuellement rédigé est dans une version minimale : il exclue la PMA et la reconnaissance de toutes les familles. A fortiori, si le pouvoir exécutif concède une liberté de conscience, il y a à craindre que la majorité parlementaire ne soit pas très solide pour le défendre bec et ongles. Surtout que la parole des responsables des partis politiques, qui se sont clairement prononcés en faveur de l’Egalité, reste encore trop timorée.

jeudi, 24 mars 2011

faire barrage au Front national et donnons nos voix au candidat républicain.

La Lesbian and Gay Pride de Lyon, SOS Racisme Rhône et La fédération du Rhône de la Ligue des Droits de l’Homme tiennent à manifester leur plus vive inquiétude suite aux résultats du 1er tour des élections cantonales dans le Rhône. Le Front National a atteint un score alarmant : il peut se maintenir au second tour dans 11 cantons sur 27 renouvelables. Ce score est une bien mauvaise nouvelle pour la République et pour la démocratie.


Nos associations dénoncent aussi le discours de Philipe COCHET, Secrétaire Départemental de l’U.M.P. qui refuse l’idée d’un front républicain pour contrer le Front National. Il devient urgent pour l’UMP de mettre en place une barrière sanitaire contre la haine, le racisme, l’homophobie et la transphobie.


Le score très faible de l’UMP montre que la stratégie poursuivie par le parti majoritaire qui consiste à se lancer dans une « course à l’échalote » avec le Front National, est catastrophique pour la République. C’est cette stratégie qui légitime et encourage le vote Front National.


Cette situation est d’une gravité extrême, même si, à force de sondages, la réalité des scores de l’extrême droite semble devenu une donnée normalisée de la scène politique française, suscitant des commentaires dénués de toute indignation ou de toute caractérisation de ce phénomène.
Nos associations appellent donc la fédération du Rhône de l’UMP d’entendre enfin raison. Ils doivent appeler à voter contre le camp de la haine.


Ce score élevé est également le résultat d'une abstention massive, notamment dans les quartiers populaires. Elle démontre que les enjeux quotidiens des citoyen-ne-s français-e-s n’ont pas été entendus. Cette abstention sonne comme un désaveu et comme une mise à l’écart de la citoyenneté de fractions croissantes de la population. Face à cette apathie politique, il est désormais du devoir des partis républicains de se montrer dignes des valeurs républicaines et d’être à nouveau en mesure de proposer un projet de société qui permette aux Français de se projeter avec confiance dans l’avenir, bien loin du projet haineux et raciste d’un Front National.


La Lesbian and Gay Pride de Lyon, SOS Racisme Rhône et La fédération du Rhône de la Ligue des Droits de l’Homme, appellent tous les citoyen-ne-s à aller voter, au nom d’un droit fondamental d’expression et de liberté, dont ils disposent, et pour lequel, de l’autre côté de la Méditerranée, des gens combattent, au péril de leurs vies.


Elles appellent, au nom de leurs valeurs humanistes et républicaines, tous les citoyen-ne-s à faire barrage au Front national et donner leurs voix au candidat républicain.

lundi, 30 août 2010

« Contre la politique de haine: Liberté, Égalité, Fraternité ».

La Lesbian and Gay Pride de Lyon, le Forum Gay et Lesbien de Lyon et Chrysalide,  relayant l'appel national « Contre la xénophobie et la politique du pilori », appellent au sein d'un collectif large d'association de défense des droits de l'Homme, de partis et de syndicats, toutes les citoyennes et tous les citoyensà manifester dans les rues de Lyon comme partout en France

 

Samedi 4 septembre prochain à partir de 14 h 00

depuis le Veilleur de Pierre de la place Bellecour

A l’occasion du 140e anniversaire de la République

Derrière une banderole unitaire, « Contre la politique de haine: Liberté, Égalité, Fraternité ».

 

Les plus hautes autorités de l’Etat ont fait le choix de jeter à la vindicte publique des catégories entières de population : Roms et Gens du voyage accusés comme les étrangers d’être des fauteurs de troubles, Français d’origine étrangère sur lesquels pèserait la menace d’être déchus de leur nationalité, parents d’enfants délinquants, etc. Voici que le président de la République accrédite aussi les vieux mensonges d’une immigration coûteuse et assimilée à la délinquance, et offre ainsi à la stigmatisation des millions de personnes en raison de leur origine ou de leur situation sociale.

 

Ce qui est à l’œuvre dans cette démarche ne s’inscrit pas dans le débat légitime, dans une démocratie, sur la manière d’assurer la sûreté républicaine. Le nécessaire respect de l’ordre public n’a pas à être utilisé pour créer des distinctions entre les habitants de ce pays et désigner des boucs émissaires, ni pour instituer des peines de prison automatiques, contraires aux principes fondamentaux du droit pénal, à l’indépendance de la justice et à l’individualisation des peines.

 

La Constitution de la France, République laïque, démocratique et sociale, assure « l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion ».

 

Nul, pas plus les élus de la nation que quiconque, n’a le droit de fouler au pied la Constitution et les principes les plus fondamentaux de la République.

 

Notre conscience nous interdit de nous taire et de laisser faire ce qui conduit à mettre en péril la paix civile.

 

Nous appelons à une grande manifestation citoyenne à l’occasion du 140e anniversaire de la République

Samedi 4 septembre

Place Bellecour à 14h00

 

Signataires: Mouvement Français pour le Planning Familial, Lesbian and Gay Pride de Lyon, Sud Education, CIRDEL, Collectif Rrom, Résovigi, Union National des Etudiants de France (UNEF)Lyon, Union Juive Française pour la Paix (UJFP), ARTAG, Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS), Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie (CRI), DiverCité, Ras l’Front, Collectif de soutien aux sans-papiers et demandeurs d'asile du Rhône(CSP 69), Collectif Lyonnais pour l’Accès à la Scolarisation et au Soutien des Enfants des Squats (CLASSES), Secours Catholique, La Maison des Passages, Forum Gay et Lesbien de Lyon, Chrysalide, AC! Agir ensemble contre le chômage, Les Alternatifs, Les amoureux au banc public, Association de défense des droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM), Association France Palestine Solidarité (AFPS), Association des Marocains en France (AMF), Association nationale des Gens du voyage catholiques (ANGVC), Association républicaine des anciens combattants (ARAC), ATTAC, Autremonde, Cedetim, Confédération française démocratique du travail (CFDT), La Confédération Paysanne, La Cimade, Le Cran, Droit au logement (DAL), Emmaüs France, Europe Ecologie, Fédération pour une alternative sociale et écologique (Fase), Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI), Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS), Fédération SUD Education, Fédération syndicale unitaire (FSU), Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), FNASAT-Gens du voyage, Fondation Copernic, France Terre d’Asile, Gauche unitaire, Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI), Les Jeunes Verts, Ligue des droits de l’Homme (LDH), Ligue de l’enseignement, Marches européennes, Médecins du Monde, Le Mouvement de la Paix, Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), le Parti communiste français (PCF), le Parti de Gauche, le Parti socialiste (PS), Réseau d’alerte et d’intervention pour les droits de l’Homme (RAIDH), Réseau Education Sans Frontière (RESF), SNESUP-FSU, SOS Racisme, Syndicat des avocats de France (SAF), Syndicat de la magistrature (SM), Union syndicale Solidaires, Les Verts.

mercredi, 24 février 2010

L'UMP pas vraiment gay-friendly en Rhône-Alpes

Bonjour tout le monde,

Et encore un article de presse de 20 minutes que je me permets de vous livrer sur mon blog. Je posterais plus tard, le communiqué de presse déconcertantes, stupéfiantes et inquiétantes de Françoise GROSSETÊTE et la réaction des associations Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans. 

Je vous souhaite une bonne lecture.  

-----------

REGIONALES - Pour l'UMP Rhône-Alpes, les droits des homosexuels et transsexuels sont un «sujet de société» et non un «enjeu régional»...

L'homosexualité et la transsexualité? L'UMP ne voit pas le rapport avec la campagne des régionales. Pourtant, mardi soir, le collectif Lesbian and Gay pride de Lyon organisait un débat public pour inviter les listes de Rhône-Alpes à s'engager en «faveur du respect des droits» des personnes homosexuelles.
 
Sept associations demandent notamment que la région mène une campagne de prévention contre l'homophobie dans les lycées, apporte un soutien aux associations qui accueillent et orientent les personnes victimes de discriminations ou encore mène un programme de sensibilisation à la diversité des orientations sexuelles dans les fédérations sportives.
 
L'UMP s'interroge sur le bien-fondé du débat
 
Seul le FN avait décliné l'invitation... jusqu'à mardi 21 h 17, heure à laquelle l'UMP a fait savoir qu'elle n'aurait pas de représentant au débat. «Ce soir, des interrogations demeurent: Quel est le bien-fondé de ce débat en pleine campagne des régionales?», s'interroge Françoise Grossetête, chef de file de l'UMP pour les régionales en Rhône-Alpes. La candidate assure qu'il faut du «recul et de la réflexion» pour évoquer ce sujet. «L'homosexualité et la transsexualité, dans leurs droits comme dans leurs revendications, sont des sujets de société et non pas des enjeux régionaux.»
 
«Toute la soirée, nous avons espéré qu'un candidat UMP vienne au débat, explique ce mercredi à 20minutes.fr David Souvestre, président de la Lesbian and Gay pride de Lyon. Tous les candidats, du MoDem jusqu'au NPA ont montré que la région pouvait être un levier pour lutter contre les discriminations. La réaction de Françoise Grossetête est déconcertante et inquiétante.»
 
Un questionnaire pédagogique pour réviser
 
Selon lui, les candidats UMP en Ile-de-France et en Languedoc-Roussillon ont même fait des propositions sur la lutte contre les discriminations. Pour donner une chance à Françoise Grossetête de «revoir sa copie», les associations vont lui envoyer un «questionnaire pédagogique» sur ce que peut faire la région. «A mon sens, c'est la collectivité qui a le plus de compétences pour agir sur ce thème avec l'apprentissage, l'emploi, les lycées et le sport», relève David Souvestre.

mardi, 12 janvier 2010

Cités, foot: la haine des homos

M6 a diffusé ce documentaire dimanche dernier. Je reste assez sceptique sur le message véhiculé par M6.

Mais je vous laisse juger.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu