Avertir le modérateur

jeudi, 08 novembre 2012

Mariage pour tous : un projet de loi insuffisant !

Le Conseil des ministres a adopté hier le projet de loi « mariage pour toutes et tous ». Ce projet de loi est une avancée majeure pour la société française. En l’état, il reste cependant insuffisant. Nous comptons sur le Parlement qui devra l’enrichir par des amendements pour protéger tous nos enfants et reconnaître toutes les familles.

Des lesbiennes bafouées et un projet de loi insuffisant pour les familles homoparentales.

Supprimer une discrimination avec le mariage pour toutes et tous et en ajouter une en interdisant l’accès à la Procréation Médicalement Assistée (PMA) aux lesbiennes est un message paradoxal. Aujourd'hui, elles doivent se rendre à l'étranger pour avoir accès à la PMA. Comme au temps peu glorieux où l'IVG n'était pas réglementé en France, elles sont soumises au risque sanitaire lié au défaut de suivi médical que cela comporte. Le projet de loi se restreint à l’ouverture du mariage civil, républicain et laïc aux couples de même sexe et à l’adoption mais occulte toutes les facettes de la filiation: présomption de parentalité, procréation médicalement assistée, statut des beaux parents et partage de l'autorité parentale.

Un parlement qui doit enrichir l’action du gouvernement

Tous ces points devront faire l'objet d'amendements présentés par les députés lors du débat parlementaire. La majorité parlementaire est liée par les promesses de François HOLLANDE, prises devant les électeurs. Elle doit proposer et soutenir une réforme rendant effectif un mariage pour toutes et tous, et non pas un mariage à deux vitesses, avec d'un côté, reconnaissance automatique ou facilitée de la filiation pour les couples hétérosexuels et de l'autre un régime de suspicion et de mépris pour les couples homosexuels et d’insécurité pour leurs enfants.

Le passéisme ne peut être un projet de société

L’Égalité des droits est avant tout un choix politique qui mérite des débats sereins et débarrassés des amalgames scandaleux et des arguments fallacieux distillés dans la presse depuis des semaines par l’opposition. Alors que des opposants tentent de ramener les personnes homosexuelles au rang de déviant-e-s, d’animaux ou de criminel-le-s, l’opinion publique reste favorable au mariage pour tous et à la protection des familles homoparentales.

Le sondage IFOP paru dans Le Monde d’aujourd’hui révèle que 56% des Français seraient favorables à l’insémination artificielle pour les lesbiennes. 66% d'entre eux seraient favorables à l'adoption de l'enfant par la conjointe dans le cas d'un couple de lesbienne, quand les partisans du mariage représenteraient 65% des personnes interrogées.

jeudi, 20 septembre 2012

L'Egalité, c’est aussi l’égal accès à la Gestation pour autrui (GPA) et à la filiation

En France, les couples de femmes qui veulent fonder une famille et donner naissance à un enfant ne peuvent pas bénéficier d’une assistance médicale à la procréation (AMP). Elles doivent se rendre à l’étranger, par exemple en Belgique, en Espagne ou aux Pays-Bas. Seules les femmes vivant depuis au moins deux ans avec un homme infertile ou porteur d’une maladie génétique peuvent, selon la loi française, bénéficier d’un don de gamètes et d’une insémination artificielle ou d’une fécondation in vitro. L’État doit abolir cette discrimination et ouvrir à tous les couples sans exception l’assistance à la procréation.

Le droit pour chacun de faire aboutir son projet parental ne peut pas s’arrêter à des discriminations sexuelles, et l’AMP doit s’accompagner d’une autorisation de la Gestation Pour Autrui (GPA), seul recours des hommes gays.

La GPA est légale et encadrée dans de nombreux pays : Royaume Uni, Danemark, certains états des États-Unis, Afrique du Sud, Australie, Brésil, Canada, Corée, Géorgie, Grèce, Hong-Kong, Israël, Roumanie, Russie,... Ni la Belgique, ni la Nouvelle Zélande, ni les Pays Bas ou encore ni la Slovaquie ne l’interdisent.

L’interdit français de la Gestation Pour Autrui (GPA) conduit un nombre croissant de personnes à l’exil. L’Administration française les persécute lors de leur retour et pire encore celui de leurs enfants.

Les consulats français qui suspectent une GPA (pourtant réalisée dans un pays où elle est légale), refusent régulièrement de délivrer un passeport aux nouveaux nés pour permettre leur retour en France. Apatrides, ces enfants et leurs familles sont maintenus dans des situations précaires en exil. L’État est ainsi responsable de ruptures familiales graves, de conséquences personnelles douloureuses et désastreuses pour les familles.  Nous devons dénoncer l’hypocrisie de cette situation qui permet à l’Administration française de prendre en otage des enfants nés par GPA, de broyer leurs familles, et d’obliger les parents à des démarches judiciaires longues et coûteuses.

Maintenir cette interdiction ne va-t-elle pas inciter davantage le « tourisme procréatif » à la recherche d’une mère porteuse vers des pays où cette pratique est encadrée ou simplement autorisée ? Légiférer pour encadrer la gestation pour autrui ne serait-elle pas la meilleure façon de circonvenir le risque de marchandisation du corps humain et d’exploitation des femmes ? Continuer de prohiber cette pratique ne risque t’il pas d’entraîner les citoyens vers des pratiques peu éthiques ?

L'Egalité, c’est aussi l’égal accès à la PMA et à la filiation. Le projet de loi gouvernemental relatif à l’ouverture du mariage aux couples de même sexe et à la reconnaissance de l’homoparentalité, qui sera présenté le 31 octobre prochain en Conseil des Ministres, devra intégrer également ces problématiques. Le Gouvernement ne peut se contenter du service minimum.

dimanche, 25 mars 2012

Meeting LGBT pour l'Egalité aux Folies Bergères

Samedi 31 mars 18h aux Folies Bergère - Meeting LGBT pour l'EGALITE

Entrée LIBRE* et GRATUITE - En présence des Candidates et Candidats à l’élection présidentielle

Les mêmes droits pour tous

Aujourd'hui, tous les citoyens n'ont pas accès aux mêmes droits, notamment à cause de leur orientation sexuelle et de leur identité de genre. La France est aujourd’hui en retard sur ses voisins européens concernant la reconnaissance de tous les couples et des familles homoparentales.

Les discriminations touchent de nombreuses familles homoparentales encore ignorées dans le droit français, où un seul parent, biologique ou adoptif, est reconnu. En cas de décès, le risque pour que les enfants et leur autre parent soient séparés est élevé.

Par ailleurs, après leur opération la stérilisation est toujours obligatoire pour les personnes trans voulant obtenir de nouveaux papiers d'identité conformes à leur genre, contrairement à une résolution adoptée en 2010 par le Conseil de l’Europe.

Pourquoi un Meeting LGBT pour l'Egalité?

Des « droits humains », cela veut aussi dire des droits pour les homos, les bis et les trans, et leurs familles. La société française en a pris conscience, elle est aujourd’hui prête à répondre à cette évolution sociétale et sociale.

Les candidats à la présidentielle doivent en prendre acte et répondre à ce désir d’Egalité.

Pour la première fois, plus de 200 associations se sont unies pour organiser une grande soirée ouverte à tous, le Meeting LGBT pour l'Egalité.

Marie Labory, journaliste, et Nicolas Gougain, porte-parole de l'Inter-LGBT interrogeront les candidates et candidats à la présidentielle et des artistes ponctueront la soirée en nous apportant leur soutien.

Rendez-vous aux Folies Bergère le 31 mars dès 18h!

Homos, hétéros, bis, hommes, femmes, trans, jeunes, moins jeunes, de droite, de gauche, indécis: nous aspirons tous à vivre dans une société fondée sur le respect de chacun.

Pour une heure ou toute la soirée, venez prendre part à un évènement non partisan, festif et citoyen le samedi 31 mars prochain aux Folies Bergère. Un bar et des animations se tiendront dans le hall.

mercredi, 22 février 2012

Elections présidentielle et législatives: Les associations LGBT entrent en campagne.

Egalité LGBT 2012

L’Inter-LGBT, la Fédération LGBT et la Coordination InterPride France ont le plaisir de vous annoncer le lancement officiel de leur campagne d’interpellation pour la présidentielle et les législatives intitulée « Egalité LGBT 2012 ».

Elle prend forme notamment à travers un site internet - www.egalitelgbt2012.fr - que nous vous invitons à relayer. Ce site est d’abord un site d’information du grand public, il contient :

  1. le bilan de la mandature 2007/2012 vu par les associations LGBT;
  2. les revendications que les 3 principales fédérations d’associations LGBT ont décidé de promouvoir auprès des candidat-e-s à la présidentielle (puis dans un second temps aux législatives);
  3. des témoignages et des contributions thématiques de nos différentes associations membres;
  4. dès la deuxième semaine de Mars nous publierons les retours et prises de position des candidat-e-s à la présidentielle concernant nos revendications
  5. après l’élection présidentielle, le site sera remodelé pour l’interpellation des candidat-e-s aux législatives

La campagne « Egalité LGBT 2012 », une première dans le mouvement LGBT à travers les acteurs qu’elle rassemble (réunions des fédérations d’associations et des organisateurs de Marche des fiertés - Lesbian and Gay Pride de toutes les régions), se veut comme une campagne d’information du grand public et pédagogique sur les enjeux liés aux droits des LGBT et comme une action pour visibiliser les questions LGBT de manière plus générale dans la campagne électorale. Elle sera rythmée par des actions locales et un grand meeting national, le 31 mars à Paris.

Retrouvez toutes les informations ici

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu