Avertir le modérateur

dimanche, 05 septembre 2010

Ville post-carbonne

Entre le 16 et 22 août dernier, ma Vice-présidente représentait la Région Rhône-Alpes sur le pavillon Rhône-Alpes pour la  semaine thématique de la ville post-carbone. Ces sept jours étaient l’occasion pour la Région Rhône-alpes de réunir plusieurs professions que sont l’urbanisme, l’architecture, l’aménagement urbain et le design pour répondre aux défis urbains de demain. Par ailleurs, cette initiative, articulée autour de conférences, maquettes, films et autres interventions rassemblait des professionnels économiques, scolaires et institutionnels de la région pour former un pôle de compétences destiné à réfléchir sur les meilleures solutions à faible indice carbone qui permettront d’harmoniser l’homme et son habitat urbain dans notre vie de demain.

Arf, je me suis donc retrouvé à devoir rédiger un discours pour la soirée d'inauguration du Pavillon. Moi qui privilègie toujours l'avion au train, qui organise des soirées "fuck le développement durable", qui ne trie jamais mes déchets, qui préfère prendre des bains à la place de la douche, j'ai du plancher sur une thèmatique que je ne maîtrise pas et me mettre dans la peau d'un militant d'Europe Ecologie. Comme j'ai travaillé vraiment à contre coeur (alors que je prend toujours un plaisir à rédiger des discours), je ne suis vraiment pas déçu de ma copie. Ce discours a été salué par de nombreux universitaires et par les autorités locales. Fier de mon travail, je me dois de vous le livrer ici.

 

 

Discours de Madame la

Conseillère régionale déléguée à la Jeunesse

A l’occasion de l’inauguration de la semaine Ville-Post Carbonne

Pavillon Rhône-Alpes Exposition Universelle Shangai 2010

17 août 2010

 

Monsieur le Vice-Maire (ou son représentant) de la Municipalité de Shanghai,

Monsieur le Professeur, Michel Lussault, Président du Udl et du Conseil scientifique du Plan Urbanisme, Construction, Architecture,

Mesdames, Messieurs, les représentant-e-s des établissements de l’Udl

Monsieur le Directeur d’ERAI - Shanghai,

Madame la Responsable de l’Asie et Directrice des relations institutionnelles entre la Région Rhône-Alpes et la Municipalité de Shanghai,

Mesdames et Messieurs les membres de la délégation de Rhône-Alpes et tous nos partenaires chinois,

Mesdames et Messieurs, chers amis,

 

Je suis particulièrement honorée de vous accueillir aujourd’hui dans ce beau pavillon Rhône-Alpes, qui symbolise et illustre si bien la richesse des relations que la Région Rhône-Alpes entretient avec la Ville de Shanghai depuis 24 ans ; des relations fondées certes sur des accords de coopération régulièrement renouvelés et approfondis, mais aussi sur une véritable compréhension réciproque, qui nous a fait passer, pour reprendre la très belle image chinoise, du statut de « cousins » à celui de « frère et sœur » !

 

 

Je voudrais également vous dire combien nous sommes heureux, la délégation que j'ai l'honneur de conduire et moi-même, d'être ici à Shanghai, la " perle de l’Orient ", creuset de la modernité chinoise et symbole de l’ouverture au monde, symbole d’un pays engagé dans l’une des plus extraordinaires transformations économiques et sociales de l’Histoire de l'humanité.

 

Je suis moi-même, à titre personnel, très admirative de la culture chinoise, ses traditions, ses savoir faire et son dynamisme.

 

Je suis persuadée que les relations privilégiées qu’entretiennent nos 2 collectivités, ainsi que l’assurance d’une représentation permanente de la Région Rhône-Alpes après l’Exposition universelle (puisque ce Pavillon sera pérenne) sont gages, pour les années à venir, de partenariats nouveaux et novateurs, comme par exemple, dans les domaines des sciences, de la recherche universitaire, de l’urbanisme, de l’architecture ou encore du design.

 

Cette Exposition Universelle se veut celle d'un monde global, par la présence de pavillons de tous les pays de la planète, et surtout par la création pour la première fois dans une Exposition Universelle d'une zone des meilleures pratiques des villes ou des régions du monde, source de comparaison et de dialogue.

 

Durant une semaine, acteurs chinois et rhônalpins seront ainsi réunis ici pour débattre des défis et des enjeux de la construction de la ville post-carbone, sans oublier de faire découvrir, par des animations et des expositions, la richesse, les compétences et les expériences développées en Rhône-Alpes pour les relever. Compétences régionales considérables puisque la Région Rhône-Alpes se place aux premiers rangs européens en cette matière.

 

 

Je pense par exemple au projet exemplaire mené par l’Université de Lyon avec la construction de l’éco-campus LyonTech à la Doua, qui préfigure en France la création du 1er campus universitaire durable.

 

La croissance urbaine fait aujourd’hui de la ville, le lieu de vie de plus d’un humain sur deux.

 

Pour bien comprendre l’évolution, en 2030, selon les prévisions des Nations Unies, deux tiers des habitants du globe vivront en zone urbaine. En 1950, le monde comptait 86 villes de plus d’un million d’habitants. Il y en aura 550 en 2015 et, parmi elles, 36 mégalopoles de plus de 10 millions d’habitants chacune.

 

C’est un fait.

 

A mesure que l’urbanisation progresse, la vulnérabilité des organisations urbaines croît.

 

L’un des autres enjeux, auxquels nous sommes également confrontés, est le risque d’une fracture sociale entre générations. Par exemple, si dans les prochaines années, nos villes devenaient de plus en plus vulnérables, nos jeunesses nous diraient : «pourquoi n’avez-vous pas agi ? Pourquoi n’avez vous pas fait quelque chose quand il en était encore temps ? Comment avez-vous pu nous laisser avec un monde urbain qui ne cesse de côtoyer le chaos. ? ».

 

Nous n’avons jamais eu à faire face à une division du monde entre générations. Mais cela pourrait arriver si nous tardons à agir.

 

L’horloge écologique de la planète ne nous accorde plus beaucoup de temps. A chacun d’agir et de prendre ses responsabilités.

 

Cette exigence s’impose à nous. C’est au coeur de la civilisation urbaine que vit désormais plus de la moitié de l’humanité ; Les grandes villes du monde doivent modifier leur gestion des déplacements, leurs modes de consommation, leurs sources d’énergie, réduire la pauvreté et la précarité.

 

Pas demain. Maintenant !

 

La nécessité de mieux protéger notre environnement quotidien est au cœur des préoccupations citoyennes au sein du monde urbain. Si les résultats restent malheureusement modestes, cette prise de conscience est révélatrice de l’époque et des menaces identifiées qui impliquent, précisément, que chacun contribue au changement.

 

Nous le savons. Construire un monde urbain commun, moins vulnérable et plus équitable, est la tâche la plus urgente qu’il nous faut envisager.

 

Durant cette semaine, des concepts avancés d'urbanisation seront échangés avec pour but la recherche d'un nouveau mode de vie pour l'humanité.

 

Aussi je souhaite que cette semaine thématique contribue à une prise de conscience, afin que nos villes deviennent plus durables, plus justes, plus sûres, plus harmonieuses.

 

De nos échanges, de nos coopérations naîtront, je n’en doute pas, des initiatives nécessaires à la résolution de l’enjeu planétaire auquel nous devons faire face ensemble.

 

 

C’est donc vraiment une grande fierté pour nous, de savoir que ce pavillon va permettre de favoriser les échanges autour d’un enjeu décisif pour l’avenir de notre planète, à savoir la constitution de l’urbain post-Kyoto et d’affronter ensemble les problèmes posés par le développement urbain tous azimuts que le monde connaît actuellement.

 

Aussi, je tiens à remercier très chaleureusement la vingtaine d’établissements, Universités, Instituts, Ecoles et les personnalités qui ont œuvrés avec énergie pour la réussite de cette semaine thématique.

 

Je voudrais remercier également, pour conclure, les équipes qui ont rendu possible cet ensemble de manifestations :

 

  1. ERAI, maître d’ouvrage de toute l’aventure, et plus particulièrement toute l’équipe de Chine, la cheville ouvrière ;
  2. le pôle de recherche et d’enseignement supérieur de l’Université de Lyon ;
  3. le Conseil scientifique du Plan Urbanisme, Construction, Architecture
  4. l’éminent géographe, Président de l’UdL et du PUCA, Monsieur Michel Lussault
  5. les services de la Région Rhône-Alpes (la Direction de l’Enseignement Supérieur et la Direction des Relations internationales) : ceux qui sont ici comme ceux qui sont restés à Lyon ;

 

Et bien entendu les autorités chinoises et plus précisément shanghaiennes, qui ont accueilli avec enthousiasme notre projet et lui ont permis, par une coopération sans faille, de prendre corps sur la rive du Fleuve Huangpu, dans cette ville magnifique et fascinante, cette « cité-monde ».

 

Je vous souhaite la bienvenue à tous et pleine réussite à cette semaine.

Je vous remercie pour votre attention.

 


mercredi, 24 mars 2010

Les mauvais perdants


Amère défaite de l'UMP en Rhône-Alpes
envoyé par rhonealpes2010. - L'actualité du moment en vidéo.

lundi, 22 mars 2010

Grossetête se prend une gauche par Jean Jack Queyranne

La gauche a remporté dimanche les élections régionales en Rhône-Alpes, décrochant au passage la majorité absolue.

Jean-Jack Queyranne, président socialiste sortant, atteint 50,76% et ses listes devraient obtenir 100 des 157 élus régionaux.

Selon nos informations, la répartition donnerait 48 sièges au PS, 5 aux radicaux de gauche, 37 à Europe écologie, et 10 au Front de gauche.

En Rhône-Alpes, la gauche progresse de quatre points par rapport à 2004 (46,52%).

La droite dépasse à peine 34,02%.

Françoise Grossetête s'est donc pris une bonne gauche par Jean Jack Queyranne.

C'est la 1er fois qu'un Président sortant est réélu en Rhône-Alpes.

vendredi, 19 mars 2010

Le choix de Rhône-Alpes avec Jean Jack Queyranne

jjq_tour2.jpg

Chaque voix compte: surtout en rhône-alpes

En Rhône-alpes: 21 mars prochain, faisons barrage à la droite extrême et à l'extrême droite,donnons de la force à la Gauche et votons pour les listes de rassemblement de la gauche et des écologistes menées par Jean-Jack Queyranne


Chaque voix compte: le clip de la gauche et des écologistes
envoyé par PartiSocialiste. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

jeudi, 18 mars 2010

Appel à la mobilisation citoyenne pour faire barrage au FN

Je tiens à manifester ma plus vive inquiétude suite aux résultats du 1er tour des élections régionales en Rhône-Alpes. Le Front National a atteint un score alarmant en Rhône-Alpes (comme dans 11 autres régions). Bien qu'en recul par rapport à 2004, ce résultat lui permet de se maintenir au second tour.

Ce score élevé est en partie le résultat d'une abstention massive, notamment dans les quartiers populaires. Cette abstention massive démontre que les enjeux quotidiens des citoyen-ne-s français-e-s n’ont pas été entendus ni mis en avant dans une campagne qui n’a pas réussi à imposer des thèmes clairs et mobilisateurs. Le climat entretenu par le Gouvernement Fillon autour de l'immigration, toujours liée dans les discours à la clandestinité, la délinquance et l'insécurité, et autour du nauséabond débat sur "l'identité nationale", a mis volontairement en avant autant de thèmes qui ont permis à l'extrême-droite de développer son discours de rejet de l'autre.

Aujourd’hui, cette situation nous rappelle que le combat républicain contre la démagogie, le racisme, l’homophobie, la transphobie et l’incitation à la haine reste d’actualité. Trop souvent, les élus FN ont tenu des propos inacceptables. Rappelons notamment les condamnations de G. Theil pour contestation de crime contre l’Humanité et de G. Burgaz pour incitation à la discrimination et à la haine raciale. Nous ne pouvons pas accepter que cela se reproduise, d’autant plus que ce type de discours peut légitimer plus tard des passages à l’acte (profanations, agressions, etc.).

Le score significatif du FN signe l’échec de la stratégie - mise en œuvre notamment par Eric Besson - selon laquelle reprendre à son compte les thématiques du Front National permettrait de siphonner, ne fut-ce que partiellement, son électorat. Pourtant Mme Grossetête, tête de liste de la Majorité Présidentielle en Rhône-Alpes persiste. Elle a annoncé qu’elle appelait les électeurs du FN à rejoindre ses listes. L’UMP doit se rendre compte que la logique du populisme et les accords avec la droite extrême ne rencontrent au final que l’adhésion d’une partie déjà radicalisée de la société française, là où la majorité de tous ceux et toutes celles qui vient en France est soucieuse de fraternité et de vivre ensemble et en aucun cas de logiques de boucs émissaires.

J'appelle donc les citoyens rhône-alpins à se mobiliser massivement dimanche 21 mars dans les urnes pour défendre la laïcité et les idéaux républicains.

Faisons barrage à la droite extrême et à l'extrême droite, donnons de la force à la Gauche et votons pour les listes de rassemblement de la gauche et des écologistes menées par Jean Jack Queyranne.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu