Avertir le modérateur

vendredi, 02 décembre 2011

Salauds de pauvres ! Le billet d'humeur de Sophia Aram sur France Inter avec Laurent Wauquiez


Salauds de pauvres ! par franceinter

vendredi, 25 novembre 2011

Sida : Michel MERCIER et Nicolas SARKOZY loupent le coche

nicolas sarkozy,michel mercier,sérophobie,sida,ump,parti de gauche,parti radical de gauche,parti socialiste,françois baroin,sénat,assemblée nationale,élection présidentielle,législatives,2012,vih

Cette semaine était une semaine importante pour la lutte contre le SIDA et la sérophobie. Malheureusement Michel MERCIER et Nicolas SARKOZY loupent encore le coche. Ils illustrent ainsi parfaitement le mot d’ordre choisit par la Lesbian and Gay Pride de Lyon pour la manifestation du 1er décembre : « Sida : l’autre oublié du gouvernement ».

Nicolas SARKOZY refuse d’éradiquer le SIDA dans le monde.

Le lundi 21 novembre 2011, le Sénat a adopté un amendement budgétaire créant, en France, la taxe sur les transactions financières (TTF). Lors du G20 le président de la république s’engageait : « une partie importante, voire totale, du produit de la taxe doit aller au développement ». La Lesbian and Gay Pride de Lyon félicite le Sénat pour cette décision, et appelle maintenant le Président de la République à passer des mots aux actes, en soutenant l’amendement du Sénat et en affectant la taxe au développement sous ses différentes formes, y compris la lutte contre le sida. Pour François BAROIN, la France devrait attendre le reste de l’Europe pour mettre en place cette taxe. Or, David Cameron se vante de bloquer tout accord européen en ce sens. Pourtant ces sommes sont indispensables pour mettre en place des programmes de prévention et de dépistage qui permettraient de contrôler la propagation de l’épidémie, préalable indispensable à l’éradication du VIH. Sarkozy choisira t-il le camp des spéculateurs, ou celui des malades ? La vie de 10 millions de séropositifs en attente urgente de traitement en dépend.

Michel MERCIER refuse de lutter contre la sérophobie et de protéger les malades

Par ailleurs, le mardi 22 novembre, l’Assemblée nationale a adopté, en première lecture, par une écrasante majorité, l’allongement du délai de prescription de 3 mois à 1 an pour les injures publiques à caractère homophobe, sexiste et handiphobe. Cette proposition de loi, présentée par Catherine Quéré, députée PS de Charente-Maritime mettra ainsi fin, au terme du processus législatif, à une inégalité qui existe à ce jour entre plusieurs critères de discrimination concernant les injures, diffamations et provocations à la haine et à la violence. Par contre, la Lesbian and Gay Pride de Lyon regrette que Michel MERCIER se soit opposé à l’ajout des critères de l’identité de genre et de l’état de santé, proposé par les amendements de Martine Billard, députée du Parti de Gauche. Ces nouveaux critères auraient permis de sanctionner les injures dont sont quotidiennement victimes les personnes trans et les personnes atteintes du VIH, déjà socialement stigmatisées. La sérophobie n’est pas prise en compte dans la loi si une personne se fait insulter ou agresser à cause de sa séropositivité. La Lesbian and Gay Pride de Lyon se mobilise donc pour que la sérophobie soit enfin reconnue comme "circonstance aggravante", au même titre que l’homophobie et le racisme.

Nicolas SARKOZY et Michel MERCIER avaient l’occasion d’améliorer le sort des malades, de lutter activement contre le sida et la stigmatisation des personnes touchées. Ils ont, une fois de plus, loupé le coche.

Les associations vont maintenant devoir attendre les élections de 2012 afin de faire avancer ces dossiers.

Le mot d’ordre de la manifestation du 1er décembre « Sida : l’autre oublié du gouvernement » interpelle l’ensemble des partis politiques et leurs candidats pour qu’ils se positionnent avec clarté sur nos revendications. Ils doivent s’y engager dès maintenant et reprendre nos revendications dans leur programme électoral lors des élections présidentielle et législatives de 2012.

mercredi, 09 novembre 2011

L'énervement et la violence de F.BAROIN démontre la fébrilité de l'UMP à l'approche des échéances électorales de 2012

François Baroin perd ses nerfs et s'en prend au Parti socialiste mardi devant les députés qu'il a accusé d'avoir pris le pouvoir en 1997 « par effraction »:

« Est-ce du courage de mentir, de basculer dans la démagogie, de taire la vérité, de vous accrocher à des vieilles lunes socialistes qui vous ont certes conduit, par effraction, au pouvoir en 1997? Vous n'avez rien fait de la croissance venue de l'extérieur à travers la bulle Internet ?, a demandé le ministre de l'Économie. Oui, par effraction, car c'est sur un coin de table que vous avez rédigé l'affaire des 35 heures, c'est sur un coin de table que vous avez rédigé, Monsieur Strauss-Kahn et Madame Aubry l'affaire des emplois de jeunes (sic). Et c'est sur un coin de table que vous êtes arrivés en effet aux affaire. Et c'est sur un coin de table que vous rédigez un projet qui est aujourd'hui caduc. »

dimanche, 06 novembre 2011

La populiste Nora BERRA, Secrétaire d'Etat à la Santé, est tournée au ridicule aujourd'hui.

La secrétaire d'Etat chargée de la Santé, Nora Berra​, s'est attirée aujourd'hui une cascade de moqueries sur le net pour avoir participé à une vidéo célébrant le huitième anniversaire des "Jeunes Pop" du Rhône, le mouvement des jeunes de l'UMP.

La vidéo aurait été retirée de Youtube avant d'être remise en ligne par des adversaires politiques :). C'est bête.

vendredi, 04 novembre 2011

La populiste Nora BERRA, Secrétaire d'Etat à la Santé.

Je suis scandalisé par les propos tendancieux tenus par la Secrétaire d’Etat à la Santé, Nora BERRA, pour s’opposer aux politiques d’accès des mineures à une contraception de façon anonyme et gratuite proposée par plusieurs Régions.

Le 26 octobre, lors d’une conférence de presse de la nouvelle campagne de communication sur la contraception, Nora BERRA critique ouvertement le système du « pass contraception » mis en place par plusieurs conseils régionaux, elle dit:

  1. "je veux rappeler que la pilule est un médicament (…) je ne veux pas laisser penser que c’est une petite pilule sans risque qu’on peut prendre facilement en sous-estiment la toxicité potentielle (…) avec des risques de complications thrombotiques graves, voire de décès chez des femmes ayant des facteurs de risques;
  2. avec le système anonyme et gratuit : « on omet l’autorité parentale » en soulignant l’importance des parents pour l’encadrement, l’éducation, le coaching des adolescentes dans une période ou elles seraient fragiles, en construction identitaire »

Ces arguments sont fallacieux voire potentiellement néfastes pour la santé publique.

Je  suis vraiment choqué par ce discours, s’il est avéré : les risques évoqués par la Secrétaire d'Etat ne constituent pas une réalité suffisante pour renoncer à diffuser la pilule contraceptive.

Nora BERRA devrait se mettre à travailler. Ainsi elle prendrait connaissance des nombreuses recommandations remises au Gouvernement dont les deux derniers en dates vont dans le sens des Régions et affirment que le lien entre les familles et l’enfant mineur n’existe pas toujours et que l’on ne peut pas de manière incantatoire imposer cette discussion.

Je pense, bien sur, aux rapports de la Députée UMP Mme Poletti et du Professeur Israël Nisand

Nora BERRA devrait également venir plus souvent en Rhône-alpes et prendre modèle sur ses politiques régionales. Elle pourrait ainsi s’apercevoir que le « pass contraception-prévention » offre aux jeunes filles et garçons mineurs un large choix de moyens contraceptifs autre que la pilule : préservatif, dispositif intra utérin. La Région Rhône-alpes est certes pour un accès gratuit et anonyme à la contraception mais surtout adaptée à chaque mineur. Le passage devant un professionnel de santé (généralistes, gynécologues ou pédiatres) est obligatoire.

En suivant ces deux recommandations, Nora BERRA tiendra sans doute moins de paroles éhontées à l'avenir.

Ces propos de la part d’un membre du gouvernement, à l’heure où les droits des femmes à disposer de leur corps sont de plus en plus menacés, sont vraiment inquiètants.

Avec ces déclarations, Nora BERRA rejoint ainsi les ministres qui ont décidé de surfer sur la vague des arguments populistes de la Droite Populaire pour rassurer un électorat conservateur et réactionnaire et satisfaire ainsi les lobbyings de certaines associations ou groupuscules religieux. 

Remarque, je ne devrais pas être surpris. N'avait-elle pas estimé au Sénat que " l'homosexualité est un facteur de risque pour le VIH" ?

mercredi, 02 novembre 2011

Discours de François Hollande - Convention d'investiture du candidat - Samedi 22 octobre 2011


Discours de François Hollande à la convention

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu