Avertir le modérateur

mardi, 18 mars 2008

Une erreur manifeste d'appréciation

Vous étiez nombreuses et nombreux à me demander des nouvelles de Nadir.

 

Nadir est un jeune homosexuel d’origine algérienne, en France depuis plus de 7 ans. Nadir, 24 ans, est scolarisé dans un Lycée professionnel à Villeurbanne et doit passer en Juin 2008 les épreuves du Baccalauréat. En France, il a trouvé amour et sécurité avec Samuel, son compagnon depuis bientôt deux ans. Il a construit avec lui une relation homosexuelle affective stable. Un éventuel retour en Algérie lui ferait courir des risques importants. Sa famille l’a rejeté, et en particulier sa tante, qui l’avait accueilli en France à l’âge de 16 ans avant de le mettre à la porte en juin 2003 après avoir découvert son homosexualité. Depuis, elle ne cesse lui nuire auprès du reste de sa famille restée en Algérie, en dénonçant violement son homosexualité. Les parents, frères et sœurs de Nadir, assez « traditionalistes » dans leur culture et leur religion, ne peuvent accepter ce fait. Dans un village où il ne pourra cacher son homosexualité ni compter sur le soutient de sa famille, son retour le met véritablement en danger.

 

Convoqué devant le Tribunal Administratif en février 2008, nous venons de recevoir par lettre recommandée la notification du TA. Le juge administratif s’est prononcé en faveur de Nadir puisqu’il annule l’Obligation de Quitter le Territoire français (OQTF). Pour le juge administratif, la mesure d'éloignement imposé par la Préfecture du Rhône à l'encontre de Nadir est une atteinte disproportionnée à sa vie privée. Selon lui, la Préfecture du Rhône viole l'article 8 de la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l'Homme et des Libertés fondamentales. En cas de retour, Nadir risquerait trois ans d'emprisonnement. La législation algérienne réprime sévèrement tous comportements homosexuels. L’homophobie y est importante : les gays affirmés, comme les garçons un peu trop « efféminés » sont victimes d’insultes, de brimades, de coups et de viols.

 

Ainsi le TA estime que "d'une part l'homosexualité est regardée comme un délit en Algérie et est punie, à ce titre, d'une peine d'emprisonnement" et d'autre part que "la liberté (de Nadir) serait menacée en cas de retour en Algérie".

 

On ne peut que se féliciter de cette décision. Cependant, à notre grand regret, le juge administratif ne se substitut pas au Préfet : aucune injonction pour que Nadir puisse enfin obtenir un titre de séjour « vie privée et familiale ». Le Tribunal Administratif laisse ce pouvoir d’appréciation au Préfet du Rhône d’accorder ou non un titre de séjour d’un an à Nadir.

 

Allez, je vais faire un oxymore: nous allons  devoir faire appel encore une fois à l’humanité du Préfet du Rhône.

 

Dans le bureau du Cabinet du Préfet, il n’y a de la place que pour les circulaires, la réglementation, la loi et les calculs politiciens.

 

Le cœur reste toujours sur le paillasson.

 

mardi, 19 février 2008

La Préfecture du Rhône peut encore faire preuve d’humanité

J’étais ce matin au Tribunal Administratif de Lyon pour soutenir Nadir, notre petit jeune lycéen homosexuel algérien qui risque d’être expulsé à tout moment.

 

64edbd9aa6cc468463c011988aed692b.jpg

 

 

Le Tribunal Administratif doit rendre son délibéré d’ici trois semaines.

 

 

L’avocat de Nadir, Pierre LANDETE, a été à la hauteur de mes attentes.

 

 

La Préfecture du Rhône n’était pas présente au Tribunal. Nous n’avons donc pas entendu ses arguments et ses justifications. Nadir n’aura jamais la possibilité de connaître un jour les motivations qui ont poussé le Préfet du Rhône à prendre cette décision.

 

 

Avec l’avocat, nous restons persuadés qu’il s’agit d’un simple loupé administratif. J’espère que le Préfet du Rhône, dans les prochains jours, sera faire preuve non seulement de discernement mais également d’humanité et qu’il va octroyer à Nadir un titre de séjour « vie privée et familiale ».

 

 

 

En effet, dans un communiqué de presse, La Lesbian and Gay Pride de Lyon, rappelle, à juste titre, que la Préfecture du Rhône peut encore abroger d’elle-même l’obligation de quitter le territoire français. La Préfecture du Rhône n’a pas besoin d’attendre la décision de justice pour offrir à Nadir une protection absolue contre tout traitement inhumain et dégradant.

 

 

Nadir doit rester en France avec son compagnon, Samuel. Il mérite de ne plus être inquiété pour se consacrer à la préparation en toute sérénité du baccalauréat.

 

De son côté, le Commissaire du Gouvernement m’a particulièrement énervé. L’audition de ce matin a démontré une totale méconnaissance de ce dossier par le Commissaire du Gouvernement. Ce dernier met en avant des attaches que Nadir aurait au Maroc alors que sa famille demeure en Algérie

Il réfute également les « traitements dégradants ou inhumains » que subirait Nadir à son retour, alors qu’en Algérie, il risque 5 ans d’emprisonnement en raison de son homosexualité, sans compter les brimades auxquelles sa famille et les habitants de son village pourraient se livrer. Pour le Commissaire du Gouvernement cette réalité semble acceptable.

 

 

Pour finir, la relation de Nadir avec Samuel a été qualifiée de récente alors qu’ils vivent ensemble depuis 2 ans : combien d’année de vie commune faut-il pour qu’une relation amoureuse ne soit plus considérée comme récente ? 5 ans, 10 ans ou encore 20 ans ?

 

 

 

Dans cette affaire, l’Administration française démontre encore une fois son ignorance de la situation tragique de beaucoup de personnes homosexuelles dans le monde.

lundi, 18 février 2008

A Lyon, il ne fait pas bon d'être jeune, homo et étranger


 
Je me permets de vous donner des nouvelles de Nadir. Il passe au Tribunal Administratif demain à 9h00.

  

Pour mémoire:
 
Nadir, 24 ans, est scolarisé dans un Lycée professionnel à Villeurbanne et doit passer en Juin 2008 les épreuves du Baccalauréat.
 
En France, il a trouvé amour et sécurité avec Samuel, son compagnon depuis bientôt deux ans. Il a construit avec lui une relation homosexuelle affective stable. Un éventuel retour en Algérie lui ferait courir des risques importants. Sa famille l'a rejeté, et en particulier sa tante, qui l'avait accueilli en France à l'âge de 16 ans. Après avoir découvert son homosexualité, sa tante le mit à la porte de chez elle en juin 2003. Depuis, elle ne cesse lui nuire auprès du reste de sa famille restée en Algérie, en dénonçant violemment son homosexualité. Les parents, frères et sœurs de Nadir, assez « traditionalistes » dans leur culture et leur religion, ne peuvent accepter ce fait. Dans un village où il ne pourra cacher son homosexualité ni compter sur le soutient de sa famille, son retour le met véritablement en danger.
 
De plus, la législation algérienne réprime sévèrement tous comportements homosexuels. Nadir risque ainsi trois ans de prison. L'homophobie est importante en Algérie : les gays affirmés, comme les garçons un peu trop « efféminés », sont victimes d'insultes, de brimades, de coups et de viols.
 
La Lesbian and Gay Pride de Lyon avait dénoncé l'attitude méprisante de la Préfecture du Rhône qui a demandé son expulsion et dans un communiqué de presse, elle demande au Tribunal Administratif de Lyon d'abroger cette décision pour offrir à Nadir une protection absolue contre tout traitement inhumain et dégradant et garantir ainsi son droit à une vie privée et familiale.

lundi, 11 février 2008

Saint Valentin (J-3)

 

" Nicolas Sarkozy et Carla Bruni se sont mariés samedi. C'est le troisième mariage du Président de la République. De leur côté, Claire et Natacha, Abdel et Julien, Maxime et Antoine, Isabelle et Caroline... aimeraient aussi se marier, juste une fois. Mais en France ils n'en ont pas le droit. SOS homophobie souhaite beaucoup de bonheur aux nouveaux mariés, et renouvelle sa demande d'ouverture du mariage aux couples homosexuels

 

 

Je ne parlerais pas du mariage du Président avec Carla, car cela ne regarde que lui. Il n’y a aucune raison « raisonnable » et « raisonnée » de commenter cet épisode.

 

Je tiens à reprendre à mon compte l’analyse très pertinente du Secrétaire Général de l’Elysée, Claude Guéant, quib58f665dccff42a41ce9dfa85ce4d94b.jpg 8a3c3b3a4bab86ea86a7369661eff349.jpgaffirmait dans la Tribune qu’il s’agissait d’une: « décision personnelle entre deux personnes qui s'aiment et ont envie de poursuivre leur vie ensemble »

 

 

Par contre,  je suis un petit peu surpris par la réaction du Secrétaire Générale de l’Elysée qui affirmait dans le même article:« Carla Bruni, d'origine italienne, "sera française" car "quelqu'un qui épouse une personnalité française devient automatiquement français".

 

Là, je n’y comprends plus rien.

 

Je ne connais rien au Droit des Etrangers, mais je croyais, à tord ou à raison, jusqu’à maintenant, que la loi  stipulait :

 

  1. que "le mariage n'exerce de plein droit aucun effet sur la nationalité."
  2. que « l'étranger ou apatride qui contracte mariage avec un conjoint de nationalité française peut, après un délai de quatre ans à compter du mariage, acquérir la nationalité française par déclaration à condition qu'à la date de cette déclaration la communauté de vie tant affective que matérielle n'ait pas cessé entre les époux depuis le mariage »

 

Ainsi cette déclaration de notre  secrétaire général de l'Elysée m’étonne : soit notre cloclo national  ignore la loi soit il avoue publiquement que certaines règles contraignantes ne s’appliqueraient pas à tout le monde, i.e, les règles aberrantes qu’imposent notre « hyper président » aux autres ne doivent surtout pas s’appliquer à lui.  

 

Certes nous n’avons pas à remettre en cause la sincérité de cette union. Car à en croire un certain SMS, il ne s’agirait pas d’un simple mariage blanc, contrairement à tous ces vilains couples mixtes, qui eux, pour le coup, se marient par pur et simple calcul égoïste afin d’obtenir le sacro saint des symboles de notre République : la sacré, l’intouchable, l’inviolable, la consacré « nationalité française ».

 

Finalement, Nicolas avait raison : « Ensemble tout est possible ».  

 

Je dis ça. Je dis rien.

 


VERDI, La Traviata,
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu