Avertir le modérateur

jeudi, 20 décembre 2012

PMA : un amendement du groupe PS à l’Assemblée Nationale sera bien déposé

parti socialiste,assemblée nationale,bruno le roux,élection présidentielle,élections législatives,mariage,egalitéLes député-e-s du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale, qui se réunissaient hier pour décider, en interne, de sa position sur le texte de loi sur le mariage pour toutes et tous ont assuré qu’il y aura un amendement pour ouvrir la Procréation Médicalement Assistée (PMA) aux couples de femmes.

126 députés ont approuvé le dépôt d’un amendement sur la PMA, contre seulement 61 qui s’y opposaient.

Le groupe PS à l’Assemblée Nationale s’honore ainsi d’une action courageuse qui vise à établir la justice là où il n’y en avait pas.

Nous devons maintenant encourager tous les parlementaires de la majorité à tenir bon, à s’unir et à voter cet amendement sans aucune hésitation.

Nous ne comprendrons pas des divisions au sein de la gauche à l’Assemblée Nationale sur ce sujet, alors que tous les partis politiques de gauche l’ont intégré dans leur programme.

La majorité parlementaire est liée par les promesses de François HOLLANDE, prises devant les électeurs/trices pendant la campagne présidentielle dont l’ouverture de la PMA aux couples de femme

Pour notre Président de la République : « Il n’appartient ni aux politiques, ni aux chercheurs de s’immiscer dans les choix de vie, il leur appartient de les favoriser, de les faciliter » (François HOLLANDE à propos de la PMA, le jeudi 23 février 2012, à l’occasion des 30 ans de la naissance d’Amandine, le premier bébé-éprouvette français)

Il s’agit d’une mesure qui est inscrite depuis plusieurs années dans le programme du Parti Socialiste. Un programme et des engagements présidentiels sur la base desquels se sont fait élire les 10 et 17 Juin dernier les députés socialistes qui composent aujourd’hui la majorité parlementaire à l’Assemblée Nationale.

Tous les parlementaires doivent prendre leurs responsabilités en matière de justice et d’équité pour celles qui en ont été privées trop longtemps, et à défendre l’avènement d’une grande réforme.

les questions relatives à la PMA ont été débattues lors des premières lois de bioéthique de 1994. Il a été décidé alors qu’il n’y avait pas d’opposition à ce que cette technique d’assistance médicale à la procréation soit mise en œuvre en France. La rupture du lien entre sexualité et procréation a donc été actée en 1994 – et l’ouverture de la PMA aux couples de femmes n’en est qu’un prolongement légitime qui ne remet aucunement en cause la décision prise à l’époque. Il serait hypocrite de reconnaître, dans le cadre du projet de loi, la double filiation maternelle via l’adoption et de ne pas l’étendre à la PMA pour les couples de femmes.

Le projet de loi « Mariage pour tous » se doit d’établir une égalité complète entre les hétérosexuels et les lesbiennes, gays, bi et trans (LGBT), en ouvrant à ces dernier-e-s le mariage, l’adoption, la filiation et la PMA.

Le courage politique, la défense des convictions, l’engagement en faveur de l’égalité : c’est maintenant !

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu