Avertir le modérateur

jeudi, 22 décembre 2011

Affaire du député britannique filmé à une soirée nazie (suite)

Selon le Dauphiné LIBÉRÉ, Le Parquet d'Albertville vient d'annoncer l'ouverture d'une enquête préliminaire:

  1. Pour André PLAISANCE, le maire de Saint-Martin de Belleville, dont dépend la station de Val Thorens: “J’ai appris ça à midi aujourd’hui (hier, ndlr), j’affirme que je n’étais pas du tout au courant de ces faits que je condamne fermement, sans réserves. Ils sont inqualifiables !" (...) "condamne avec la plus grande fermeté ce type de comportement, contraire aux valeurs de Val Thorens". 
  2. Selon Julien ANDREZ, avocat de l’établissement hôtelier Le Val Thorens (le restaurant La Fondue en fait partie) "nous devrions porter plainte pour incitation à la haine raciale et apologie de crime contre l’humanité. Nous pourrions nous constituer partie civile en cas de préjudice direct avéré. Mais rien n’est encore finalisé"(...) "le responsable du restaurant a tenté d’empêcher l’homme en uniforme de rentrer" (...) "Après lui avoir fait enlever les signes nazis les plus visibles, l’individu a pu pénétrer dans l’établissement avec 10 autres personnes. Le personnel a été exemplaire. Il a fait le maximum. À l’intérieur, c’est devenu rapidement ingérable"
  3. Pour la Station de Val Thorens, en tant qu'entité administrative :"ne pouvait être informée de cette soirée privée, puisqu'elle ne suscitait aucune demande d'autorisation ou d'organisation spécifique, et ne saurait être tenue comme responsable de tels agissements" (...) "la station ne peut que regretter ces agissements de personnes isolées et privées et qui peuvent malheureusement se produire n'importe où sur le territoire. La station ne peut que condamner, avec la plus grande fermeté ce type de comportement, y compris dans la sphère privée. Ces attitudes et ces conduites sont totalement contraires aux valeurs de Val Thorens"

Grosso modo, comme l'établissement hôtelier et la Station de Val Thorens, ont les miches à zéro, l'affaire prend rapidement une tournure judiciaire.

Et l’affaire pourrait avoir des suites puisque il est interdit, en France, de porter un uniforme nazi ou de faire l’apologie du IIIe Reich.

SOS Racisme Haute-Savoie a ainsi déposé plainte pour "apologie de crime de guerre ou contre l'humanité", "incitation à la haine raciale" et "port d'uniforme et d'insigne d'une organisation criminelle contre l'humanité" à l'enccontre du député, de son ami costumé en uniforme nazi ainsi que "contre toute personne que l'enquête fera connaître en suite des infractions commises" dans le restaurant le 3 décembre.

La virée dans les Alpes aura couté au député son poste de chargé de mission. Conclusion:les amis peuvent couter cher.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu