Avertir le modérateur

mardi, 20 décembre 2011

Appel à témoin : les spectateurs du groupe SNIPER « pris pour cibles » par des militants d’extrême droite.

Le communiqué de presse de SOS Racisme Rhône est disponible ici: CP Concert Sniper 18-12-11[1]-5.pdf

SOS Racisme Rhône et la Maison des potes de la Loire dénoncent avec la plus grande fermeté les agressions qui se sont produites ce samedi 17 Décembre devant le Ninkasi Kao à Lyon lors du concert du groupe de rap « SNIPER ». De nombreuses personnes ont assisté à cette agression, nos organisations lancent un vaste appel pour retrouver ces témoins.

En marge du match de football OL-Evian, une quarantaine de militants d’extrême droite se sont regroupés devant la salle de concert avec une banderole « La France, tu l’aimes ou tu rentres au bled ». Outre la provocation xénophobe de cette banderole, des agressions physiques et verbales ont été menées à l’encontre des spectateurs du concert présents sur place. Ainsi des bouteilles, des pétards mais aussi des barrières de sécurité ont été lancées sur le public. Selon plusieurs témoignages, les forces de l’ordre présentes ce soir-là pour le match qui avaient pourtant anticipé le risque d’agression ont mis plusieurs dizaines de minutes à réagir. Ils ont ainsi obligé les agents de sécurité du Ninkasi à intervenir seuls et ont surtout laissé le champ libre aux agresseurs.

Cette manifestation s’inscrit parmi de nombreuses autres actions non revendiquées que connaît actuellement Lyon. Elles sont systématiquement violentes et rassemblent les membres des différents groupuscules d’extrême droite présents sur Lyon. Cette manifestation fait non seulement écho à la campagne menée par le mouvement des Identitaires contre le groupe de rap « Sniper », mais également à la présence des néo-nazis du Bunker Kops à Gerland. Les membres de ces deux groupuscules fréquentent régulièrement les groupes de supporters de l’OL.

Nos organisations demandent à l’Olympique Lyonnais, aux groupes de supporters, à la Préfecture du Rhône mais aussi à la Ville de Lyon, propriétaire du stade de Gerland, de prendre conscience de la gravité de la situation lyonnaise et de mener les actions nécessaires pour éradiquer ces actes racistes du stade et de ses alentours.

Nous lançons un appel à témoin afin de faire progresser rapidement l’enquête. Nous invitons toutes les personnes témoins et/ou victime de cette agression à apporter des informations en nous contactant par téléphone au 04 78 75 01 38 ou en envoyant un courrier électronique à l’adresse suivante rhone-alpes@sos-racisme.org. 

Témoignage d'un jeune qui était présent ce soir-là:

 

"Je souhaite témoigner d'un acte de racisme qui a touché plusieurs personnes. Je m'appelle XXXX, j'ai 18 ans et je suis d'origine algérienne. Samedi soir dernier, à Lyon, plus précisément à la salle du Kao, au Ninkasi Gerland, se produisait mon groupe de rap préféré, à savoir Sniper. Il y'avait beaucoup de monde à Gerland ce soir là, mais pas que pour Sniper. En effet, il y'avait également une rencontre de football qui opposait l'OL à Evian. Lors de l'attente pour le concert, tout se passait bien, les gens parlaient et rigolaient entre eux, et il y'avait une bonne ambiance comme dans toute file d'attente de concert. Mais vers 19h30, un groupe de supporter lyonnais (qui étaient facilement reconnaissable grâce aux écharpes et vêtements de l'OL), sont venus près de nous et ils se sont montrés très menaçant. Ils étaient une quarantaine, ils nous ont insultés, nous ont dit que nous n'avions pas notre place en France et que nous avions trahis notre pays. Ils ont arborés fièrement une grande banderole où étaient inscrit cette phrase : "La France, tu l'aimes ou tu rentres au bled". Personne n'a répliqué dans la file d'attente car nous étions venus voir un concert et personne ne voulait gâcher sa soirée. Mais il a fallu de quelques regards de dégoûts pour qu'ils se montrent encore plus violent. Ils ont urinés dans des bouteilles de vins et nous les ont lancés violemment (j'ai moi même esquivé une bouteille qui allait finir en plein dans mon visage), ils nous ont crachés dessus, ils nous ont jetés des pétards et des fusées, ils ont même jetés des barrières de sécurités. Ils ont même agressés une femme voilée qui ne faisait que passer. J'ai été terriblement choqué de toute cette haine gratuite. Ce n'est pas la première fois que de tels actes racistes arrivent à Lyon et par ce mail, je vous fais part de mon ras le bol. Je suis français, je suis né en France, j'aime ce pays et je le respecte. De nombreuses personnes étaient des français "de souche" dans le concert. Je regrette un manque d'intelligence de leur part qui fait qu'aujourd'hui peu de monde aime à vivre en France. Je m'appelle XXX, j'ai 18 ans, et je suis d'origine algérienne. Et j'aime la France mais j'ai l'impression qu'elle ne m'aime pas"

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu