Avertir le modérateur

mercredi, 10 août 2011

Syrie : cesser l’horreur et l’indifférence, par Amar THIOUNE, candidat à la présidence de SOS Racisme.

Depuis quelques mois, le peuple syrien manifeste son envie de changement démocratique et son rejet du régime de Bachar Al Assad.

Ce tyran, digne héritier de son père (qui avait tué 30 000 syriens), fait massacrer à tirs d’obus de chars ceux de son peuple qui souhaitent aspirer à plus de démocratie et plus de liberté sous le fallacieux prétexte de chasser « les terroristes ».

Ces exactions de Bachar Al Assad, plus de 2.000 morts depuis le 15 mars, se déroulent en toute impunité sans une réaction franche des institutions internationales et des grandes puissances. Les condamnations morales fleurissent mais aucune action convaincante n’est entreprise.

Ces atermoiements sont insupportables.

Je condamne fermement cette ignominie et appelle tous ceux qui sont amoureux de la liberté et de la démocratie à donner de la voix en solidarité avec le peuple syrien.

Il est où le Nicolas Sarkozy qui s'est montré très actif contre Kadhafi en Lybie et Gbagbo en Cote d'Ivoire.

Pourquoi Barack Obama ne réclame pas avec force le départ de ce tyran qui terrorise son peuple ?

L’inaction ne doit pas se cacher derrières les menaces de veto de la Chine et de la Russie. La Russie, principal allié de la Syrie, a condamné la répression et plusieurs Etats du Golfe ont manifesté leur soutien au peuple syrien.

Un large consensus se dessine pour faire cesser l’horreur ; il nous faut poursuivre notre aide aux associations qui œuvrent à une Syrie libre et démocratique et les soutenir dans leur quête de visibilité.

Il est temps de montrer que les institutions internationales sont cohérentes dans leurs modes d'actions.

Plus que jamais le droit d'ingérence doit être mis en œuvre en Syrie. Bachar Al-Assad est un meurtrier, un tyran, un assassin ! Les condamnations doivent être plus fermes et les mesures contre son régime plus fortes et plus contraignantes.

Les révolutions arabes sont une chance historique pour bâtir des Etats de droit et éviter le choc des civilisations tant annoncé. Il faut intervenir pour aider le peuple syrien car celui-ci a le droit de se dégager du joug du tyran.

Aucune stratégie politico-économique ou géopolitique ne peut justifier la dénonciation molle des crimes commis. Il faut plus de sincérité dans les engagements et plus de fermeté.

Les Nations Unies doivent prendre leur responsabilité si elles veulent rester crédible dans leur soutien aux révolutions arabes et plus particulièrement vis a vis de la jeunesse des pays arabes.


" Ensemble on ne lâchera rien ! "

Amar THIOUNE, candidat à la présidence de SOS Racisme

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu