Avertir le modérateur

samedi, 30 juillet 2011

"La République malmenée par Nicolas Sarkozy", par Amar THIOUNE candidat à la Présidence de SOS Racisme

Le jour où la République s’est drapée d’un voile aux relents nauséabonds

Aujourd’hui, jour pour jour, le Président de la République a prononcé un discours à Grenoble qui restera gravé dans les mémoires. Gravé dans les mémoires car stigmatisant une partie de citoyens français et des ROMS, gravé dans les mémoires car légitimant la dérive qui consiste à essayer d’hiérarchiser les français - Il y aurait de bon français et de mauvais français-, gravé dans les mémoires car théorisant une justice d’exception pour une catégorie de justiciables.

Ce jour là, dans cette ville compagnon de la libération, ville symbolique de la résistance contre le nazisme, les valeurs de la République ont été battues en brèche par Nicolas Sarkozy.

En 1968, le général De Gaulle, en présence de Hubert Dubedout, maire de Grenoble, est venu vanter les mérites de l’olympisme dans la capitale des alpes. En 2010, le Président de la République est venu tenter de défaire le lien séculaire de la patrie de Droits de l’homme avec l’internationalisme qui a été le principal moteur de l’universalisme. Par opposition aux Lumières, la République a été servie par des ténèbres qui viennent mettre le voile sur l’humanisme que partage la majorité des français, semant le doute et opposant les citoyens, les uns aux autres.

Nicolas Sarkozy, en prononçant ce discours a non seulement remis en cause les valeurs de la République mais surtout il a renforcé le camps des antirépublicains notamment celui de l’extrême Droite et de la Droite populaire.

Plus que jamais, en ce jour, nous devons affirmer que nous refuserons toute stigmatisation des minorités et des étrangers en France, toute discrimination et toute régression des valeurs qui fondent notre vivre ensemble « Liberté, Egalité, Fraternité ».

Comme je l’ai exprimé dans un article ce jour là, la Police doit pouvoir faire son travail partout, doit être respectée, doit être protégée mais la justice doit être égale pour tous. Tous les hommes doivent rester égaux devant la loi.

Des moyens doivent être mis en œuvre pour que la police puisse mener à bien sa mission première qui est celle de protéger les individus et leurs biens dont en priorités ceux qui sont les plus démunis.

Par ailleurs, des moyens doivent être également mis dans nos quartiers dits sensibles et dans tous nos territoires fragilisés par le contexte socio-économique actuel. D’autres politiques doivent y être menées sur le plan de l’éducation, du social et de l’économie.

Il faut casser les ghettos. Pour cela, il ne suffit pas seulement de casser des barres d’immeubles. Il faut repenser complètement l’aménagement territorial des zones dits sensibles, allier le développement local au développement économique. Il faut arrêter les « mesurettes » qui consistent à racheter la paix sociale.

Il faut mettre en œuvre un véritable accompagnement de nos jeunes, leur donner la chance d’avoir des formations qui ouvrent sur l’emploi. Il faut combattre les discriminations depuis la maternelle en évitant des écoles de la République de seconde zone. Il faut redonner confiance en la République et remettre du sens dans les valeurs de la République. Enfin, pour éviter que les tensions sociales exacerbées par la crise économique vont devenir de plus en plus importantes, l’idéal de l’égalité doit être enfin une réalité. L’égalité tout de suite et maintenant !

Amar THIOUNE

Président de SOS Racisme Rhône-alpes

candidat à Présidence de SOS Racisme

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu