Avertir le modérateur

dimanche, 17 juillet 2011

14 juillet: Yannick Noah met le feu au Champ-de-mars

«Si l’événement peut nous rassembler un instant, c’est génial. » Malgré l’appréhension de monter sur scène, n’oublie pas le but de cette soirée dédiée à l’égalité. Il est la première tête d’affiche de ce concert à se présenter devant une foule qui s’étend de la tour Eiffel à l’Ecole militaire.Tout en générosité, le chanteur part à la conquête du public, qui reprend avec cœur le refrain d'« Angela ». I

Il remonte sur scène plus tard dans la soirée pour lancer son célèbre « Aux armes citoyens » repris avec ferveur par les spectateurs. Pour conclure, il lance un chaleureux « Salut Martine », à l’attention de venue fêter l’égalité....


« Let the Sunshine in » en final


L’association SOS Racisme n’a pas organisé de grand concert « depuis presque vingt ans », comme le confie son président, Dominique Sopo. Le jour de la Fête nationale, l’événement se veut avant tout solidaire et festif. Dans la foule, la main jaune « Touche pas à mon pote », symbole de l’association, est brandie par le public, séduit par la programmation. Entre 500 000 et 1 million de spectateurs ont ainsi répondu présents. « Je suis venue voir Kassav’ et Yannick Noah », scande Nathalie. Pour Cindy, ce sera Grégoire, et pour la jeune Julie, Soprano. Et c’est bien lui qui réussit à faire bouger le public. Après , le rappeur réveille définitivement le Champ-de-Mars, pas toujours facile à conquérir. Pas de problèmes de ce côté pour le duo Pascal Obispo-Daniel Levi qui entonne « l’Envie d’aimer », reprise par la foule. Tout comme Grégoire qui emmène le public en reprenant son « Toi plus moi ». Mission réussie également pour Idir, avec sa musique berbère rythmée, et HK & les Saltimbanks martelant leur refrain « On lâche rien ». A partir de 20h30, sur scène, les artistes reprennent des tubes en rapport avec le métissage. Ainsi, Michel Delpech, entouré de Sherifa Luna, William Baldé et Big Ali, entraîne la foule grâce à sa chanson « le Loir-et-Cher », tout comme Judith et Joyce Jonathan avec un « I Will Survive » efficace.

Le concert s’est achevé avec tous les artistes sur scène. Ils ont chanté en choeur et en français le tube de Hair «Let the Sunshine in ». A 23 heures, le feu d’artifice, très attendu, a enfin éclaté dans le ciel, sous les applaudissements. La démonstration, longue de quarante minutes environ, a été un final parfait pour une soirée réussie.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu