Avertir le modérateur

jeudi, 30 juin 2011

Vision de l'Europe

Du 14 au 24 juillet prochain se tiendra la 67è Session internationale du Parlement Européen des Jeunes.  Elle rassemblera plus de 300 participants dans les villes de Grenoble, Lyon et Villard de Lans.

Alors que je recherchais des éléments de discours (les jeunes et l'Europe, le taux d'abstention), je me suis requestionné sur l'Europe, son rôle et ce que je veux pour Elle. Je me permets donc de mettre en ligne cette intervention d'Adrian SEVERIN, Député européen, ancien vice-Premier ministre et ancien ministre des affaires étrangères roumain.

Pendant les élections européennes, il m'avait vraiment impressionné par la force de son discours et par sa vision de l'Europe: une Europe plus juste, plus sociale et plus solidaire. Une Europe qui produise mais aussi qui protège.


Strasbourg : intervention d’A. Severin par PartiSocialiste

La France doit retrouver toute sa place au sein de l'Europe. L'Europe doit être un combat de toujours. Il faut proposer de vraies solutions, ambitieuses pour construire une Europe politique, qui place vraiment l’emploi, la croissance, l’éducation, le progrès social et environnemental au cœur de son ambition collective.

Une Europe qui intègre clairement ces objectifs et réaffirme avec force sa volonté de rassembler les peuples dans la solidarité, dans une communauté de valeurs fondée sur la dignité humaine et qui peut allier performance économique, haut niveau de protection sociale et respect de l’environnement.

Nous devons promouvoir des politiques publiques ambitieuses qui bénéficient à l’ensemble de la population européenne.

Si une grande majorité de nos concitoyens se déclarent toujours « fiers d’être européens », 55% ne reconnaissent plus dans l’Union européenne un niveau légitime d’action publique. Ils étaient 60% à ne pas aller voter lors du scrutin européen de 2009.

La crise financière, que nous traversons, révellent la promptitude de certains à prôner l’exclusion des plus faibles, au nom de l’intérêt des plus forts. D’où l’émergence ici ou là de nationalistes antieuropéens qui prospérent sur la remise en cause du principe de solidarité, principe fondateur du projet européen.

Rappelons-nous que ce projet européen a garanti la paix à notre continent depuis plus de cinquante ans. N’oublions jamais cet acquis arraché aux déchirements de l’histoire et à la folie des hommes. Il reste un modèle à suivre aux yeux de millions de femmes et d’hommes dans le monde.

Nous ne pouvons plus nous satisfaire d’une Europe vécue souvent par nos concitoyens comme une source de dérégulation, où la loi du moins-disant social régit les échanges. La construction du marché intérieur sans harmonisation fiscale ou sans définition des éléments de la protection sociale a conduit à une mise en concurrence inacceptable des territoires. Pour enrayer ce phénomène, qui sape les fondements du projet européen, priorité devra être donnée à des avancées sur le terrain de l’harmonisation fiscale, de la consolidation du modèle social européen, ainsi qu’à la définition de minima sociaux et à l’adoption d’une directive cadre pour les services publics et sociaux.

En 2012, Martine AUBRY sera la candidate du changement et défendra le mieux ce projet politique. "Vous le savez, c’est presque dans mes gènes" a-t-elle lancé le 27 juin dernier à la gare Saint-Sauveur de Lille.

Changer ici pour changer là-bas. Tout est dit et sera donc la conclusion de ce billet.

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu