Avertir le modérateur

jeudi, 30 juin 2011

Vision de l'Europe

Du 14 au 24 juillet prochain se tiendra la 67è Session internationale du Parlement Européen des Jeunes.  Elle rassemblera plus de 300 participants dans les villes de Grenoble, Lyon et Villard de Lans.

Alors que je recherchais des éléments de discours (les jeunes et l'Europe, le taux d'abstention), je me suis requestionné sur l'Europe, son rôle et ce que je veux pour Elle. Je me permets donc de mettre en ligne cette intervention d'Adrian SEVERIN, Député européen, ancien vice-Premier ministre et ancien ministre des affaires étrangères roumain.

Pendant les élections européennes, il m'avait vraiment impressionné par la force de son discours et par sa vision de l'Europe: une Europe plus juste, plus sociale et plus solidaire. Une Europe qui produise mais aussi qui protège.


Strasbourg : intervention d’A. Severin par PartiSocialiste

La France doit retrouver toute sa place au sein de l'Europe. L'Europe doit être un combat de toujours. Il faut proposer de vraies solutions, ambitieuses pour construire une Europe politique, qui place vraiment l’emploi, la croissance, l’éducation, le progrès social et environnemental au cœur de son ambition collective.

Une Europe qui intègre clairement ces objectifs et réaffirme avec force sa volonté de rassembler les peuples dans la solidarité, dans une communauté de valeurs fondée sur la dignité humaine et qui peut allier performance économique, haut niveau de protection sociale et respect de l’environnement.

Nous devons promouvoir des politiques publiques ambitieuses qui bénéficient à l’ensemble de la population européenne.

Si une grande majorité de nos concitoyens se déclarent toujours « fiers d’être européens », 55% ne reconnaissent plus dans l’Union européenne un niveau légitime d’action publique. Ils étaient 60% à ne pas aller voter lors du scrutin européen de 2009.

La crise financière, que nous traversons, révellent la promptitude de certains à prôner l’exclusion des plus faibles, au nom de l’intérêt des plus forts. D’où l’émergence ici ou là de nationalistes antieuropéens qui prospérent sur la remise en cause du principe de solidarité, principe fondateur du projet européen.

Rappelons-nous que ce projet européen a garanti la paix à notre continent depuis plus de cinquante ans. N’oublions jamais cet acquis arraché aux déchirements de l’histoire et à la folie des hommes. Il reste un modèle à suivre aux yeux de millions de femmes et d’hommes dans le monde.

Nous ne pouvons plus nous satisfaire d’une Europe vécue souvent par nos concitoyens comme une source de dérégulation, où la loi du moins-disant social régit les échanges. La construction du marché intérieur sans harmonisation fiscale ou sans définition des éléments de la protection sociale a conduit à une mise en concurrence inacceptable des territoires. Pour enrayer ce phénomène, qui sape les fondements du projet européen, priorité devra être donnée à des avancées sur le terrain de l’harmonisation fiscale, de la consolidation du modèle social européen, ainsi qu’à la définition de minima sociaux et à l’adoption d’une directive cadre pour les services publics et sociaux.

En 2012, Martine AUBRY sera la candidate du changement et défendra le mieux ce projet politique. "Vous le savez, c’est presque dans mes gènes" a-t-elle lancé le 27 juin dernier à la gare Saint-Sauveur de Lille.

Changer ici pour changer là-bas. Tout est dit et sera donc la conclusion de ce billet.

 

 

A l'Ombre des jeunes filles en fleurs par Lambert Wilson.

mercredi, 29 juin 2011

Force, sérénité et unité


Martine Aubry candidate à la présidentielle par martineaubry

 

 

Le texte intégral de la déclaration de Martine Aubry, tel que communiqué à la presse au moment du prononcé.

Mes chers compatriotes,

J'ai souhaité aujourd'hui m'adresser à vous.

Dans moins d'un an a lieu l'élection présidentielle. La France a rendez-vous avec la démocratie, c'est-à-dire avec elle-même.

Notre pays subit de grands désordres, désordre économique, désordre budgétaire, désordre social, qui entraînent d'autres désordres dans les vies comme dans les lieux de vie - à l'école, à l'hôpital, dans les territoires. Un pouvoir enfermé dans ses certitudes, a touché à tout sans rien régler.

Je le dis : on ne peut pas innover, créer, soigner, éduquer, et soumettre ces nécessités vitales aux seules lois du marché. On ne peut pas critiquer le pouvoir financier, tout en le laissant continuer ses pratiques détestables. On ne peut pas protéger les Français en imposant les recettes libérales qui les fragilisent.

On ne gouverne pas en opposant les jeunes aux plus âgés, les travailleurs aux chômeurs, les Français aux étrangers. On ne préside pas la France sans porter haut ses valeurs et son identité, qui ont fait l'admiration du monde. Derrière l'apparence de l'énergie, trop souvent confondue avec l'agitation, ce pouvoir a surtout une réalité : une politique injuste exclusivement menée au profit des privilégiés.

Il est temps, il est grand temps que cela change vraiment.

Je veux rendre à la France sa force, sa sérénité, son unité.

Je veux redonner à chacun le goût de l'avenir et l'envie d'un destin en commun.
Aussi, j'ai décidé de proposer ma candidature à l'élection présidentielle.

Oui, la France connait des heures difficiles. Mais je suis résolue à me battre de toutes mes forces pour lui redonner avec vous un avenir. Il n'est pas de plus beau combat, il n'est pas de mission plus noble.

J'ai la conviction que face aux multiples défis de notre monde, une vision claire, une action cohérente et un langage de vérité permettront de récréer de la confiance, de redresser notre pays et de le rassembler dans la justice. La peur, le repli sur soi et le défaitisme : ce n'est pas la France !

Je vous le dis ici dans ma ville de Lille, capitale d'une grande région industrielle où rien n'a jamais été donné, où tout a été conquis par le courage des femmes et des hommes. Lille, terre d'hospitalité pour ceux venus d'ailleurs, qui contribuent aujourd'hui à notre prospérité. Lille, que j'aime tant, qui m'a tant donné et qui m'a tant appris.

Je vous le dis en m'appuyant sur ce que j'ai de plus cher, les valeurs transmises par ma famille : la morale, le sens de la justice et le goût des autres. Je puise ma force dans mes convictions de toujours, celles de la République et celles de la gauche. Pour moi, la liberté rime avec l'égalité, pour donner à chacune et chacun les moyens de construire sa vie. Pour moi, seule la fraternité permet une société apaisée où chacun donne le meilleur de lui-même aux autres. Pour moi, la laïcité est une valeur inestimable que nous devons protéger précieusement.

Je le dis aussi après trois années de travail à la tête du Parti Socialiste, confiante dans le grand projet du changement que nous avons préparé tous ensemble pour répondre à vos attentes et aux besoins du pays. J'ai vu, j'ai entendu, j'ai écouté, j'ai échangé avec beaucoup d'entre vous.

Les difficultés et même la colère sont là, mais le désir d'agir pour que notre pays retrouve un sens est puissant. Nul n'ignore la situation réelle de la France et la dureté de la crise. Nous aurons des efforts à réaliser, mais je m'y engage, ils seront justement répartis. On ne peut pas demander toujours plus à ceux qui ont peu et donner à ceux qui ont déjà tout. Tout ne sera évidemment pas possible tout de suite, mais nous reprendrons ensemble le chemin du progrès.

Je m'adresse à vous aujourd'hui pour vous dire que je veux relever le défi d'une France innovante, compétitive et écologique.
Nous avons des ressources puissantes pour être dans le peloton de tête des nations. Nos ouvriers, nos employés, nos cadres, nos agriculteurs, nos entreprises, nos chercheurs, nos artistes, nos créateurs débordent de compétences, d'imagination et d'initiatives. Nos jeunes sont énergiques et créatifs. Il faut leur faire confiance et leur donner les moyens de leur autonomie.
Nous avons tous les atouts pour réussir dans la compétition mondiale en bâtissant, dans une France conquérante, un nouveau modèle économique, social et écologique, qui donnera à la France une génération d'avance.

Je veux aussi restaurer la justice associée à la promesse républicaine.

Les Français doivent pouvoir vivre de leur travail, avec des emplois qui valorisent et permettent de progresser. Les jeunes doivent pouvoir faire des projets de vie et de travail. Les parents doivent pouvoir éduquer et protéger leurs enfants.

Chacun doit avoir accès aux soins et à un logement digne. Nos anciens ont droit à une retraite décente et à une prise en charge de la perte d'autonomie par la solidarité nationale. La sécurité qui est un droit essentiel, doit être assurée : le gouvernement utilise l'insécurité pour faire peur, moi je veux la combattre. Nous nous appuierons sur des services publics rénovés, attentifs à chacun, et sur une fiscalité juste.

Je vous promets de nouvelles conquêtes. L'égalité des droits pour tous, et d'abord entre les femmes et les hommes, doit enfin devenir une réalité. La culture doit être mise en avant pour nous inspirer, nous faire grandir et nous réunir.

Je veux enfin que notre pays retrouve toute sa voix dans le monde.

La France ! Notre France, avec une diplomatie et une défense respectées, doit œuvrer pour la paix, la démocratie et la prospérité du monde!
Et aussi pour l'Europe ! Vous le savez bien, l'Europe est pour moi un combat de toujours. Mais je veux une nouvelle Europe, une Europe qui produit et qui protège, une Europe qui fait respecter de nouvelles règles dans le commerce international, une Europe forte et en même temps solidaire.

Redonner à la France son poids et sa voix, rassembler dans la justice, tout cela sera possible grâce à un vrai souffle démocratique : une présidente qui préside, un gouvernement qui gouverne, un parlement renforcé et respecté, l'indépendance de la justice et des médias assurée, des syndicats et des associations au cœur du changement, une nouvelle décentralisation réelle et démocratique. Il faut oser la démocratie jusqu'au bout, comme nous le faisons avec nos primaires citoyennes !
Mes chers compatriotes de la métropole et des Outremers,

Nous rêvons d'un véritable changement au profit de tous, un changement où les mots se transforment en actes.
Je suis enthousiaste à l'idée d'aller à votre rencontre.

Je veux plus que tout rassembler, rassembler aujourd'hui les femmes et les hommes de gauche, les écologistes et les humanistes, pour que demain en 2012 nous puissions rassembler les Français et la nation toute entière.
Avec votre soutien, avec votre confiance, je prends aujourd'hui devant vous l'engagement de la victoire en 2012.

Vive la République !

Vive la France !

mardi, 28 juin 2011

Concert pour l'Egalité

Pour la première fois depuis près de 20 ans, SOS Racisme renoue avec la tradition des grands concerts de plein air !

concert_sos_paris_II.jpg


Ces dernières années ont en effet été marquées par une offensive qu’il est temps de stopper : l’offensive de tous ceux qui, face à leurs angoisses ou à leur cynisme, ont cru que le temps était venu de détricoter les conditions du vivre-ensemble et de pilonner les principes de l’humanisme le plus élémentaire.


C’est pourquoi l’association SOS Racisme-Touche pas a mon pote organise un grand concert le 14 Juillet prochain à Paris sur le Champ de Mars.


Ce concert est fait pour tous ceux qui pensent que les enfants d’immigrés sont des Français à part entière, que la femme est l’égale de l’Homme, que les pauvres ne sont pas des parasites, que les homosexuels ne sont pas des déviants et que les jeunes ne sont pas synonymes de racailles ou de branleurs mais qu’ils sont l’avenir de notre pays.


SOS racisme vous invite à une grande mobilisation populaire et citoyenne pour que la France présente son plus beau visage.


Rendez-vous le 14 juillet sous la tour Eiffel (Champ da Mars) à paris.


Un car partira de Lyon le matin et nous ramènera après le concert:

concert_sos_paris.jpg

 


Pour plus d’infos :
Contactez SOS Racisme Rhône au
04 78 95 01 38
Ou par mail à contact@sosracismerhone.org
Ou en passant à nos locaux au 10 rue de l’Epée, 69003 Lyon
www.concertsosracisme.org

dimanche, 26 juin 2011

Les Petits Papiers

vendredi, 24 juin 2011

Abdou est sauvé. Il est reconnu réfugié par la CNDA

La Cour Nationale de Demande d’Asile a accordé hier le statut de réfugié à Abdou. Après plusieurs mois de combats judiciaires et d’acharnement administratif, Abdou est soulagé de savoir qu’il pourra rester en France en toute sérénité et vivre pleinement tous ses projets.

Alertées en octobre 2010, La Lesbian and Gay Pride de Lyon, le Collectif CIGALE et SOS Racisme Rhône-Alpes ont mené un long combat politique pour obtenir sa régularisation. Malgré les interventions de nos associations et les éléments probants fournis à la Préfecture de l’Isère, l’expulsion n’a jamais été suspendue. Le Préfet de l’Isère est resté d’un silence assourdissant sur ce cas. Il a démontré son ignorance de la situation tragique de beaucoup de personnes homosexuelles dans le monde.

Nos associations ont été particulièrement irritées par cette attitude méprisante de la Préfecture de l’Isère. Abdou était la énième victime des dérives d’une politique d’immigration qui ne vise  qu’ »à faire du chiffre" au mépris de la dignité humaine et de la réglementation.

La C.N.D.A, quant à elle, ne s’y est pas trompée en accordant à Abdou le statut de réfugié.

Et c’est donc avec soulagement que nous apprenons cette décision. La Lesbian and Gay Pride de Lyon, le Collectif CIGALE et SOS Racisme Rhône-Alpes sont enfin rassurées pour Abdou. Nos trois associations saluent une décision particulièrement forte de la C.N.D.A.

Malgré l’euphorie que provoque cette décision qui permet à Abdou de vivre libre et heureux auprès de sa famille en France, nos trois associations tiennent à rappeler que l’homosexualité est un délit pénal dans 76 pays du monde et 7 d’entre eux, c’est à la peine de mort que l’on peut être condamné. Nos associations sont infailliblement solidaires des personnes qui souffrent dans ces pays. Nous continuerons à militer et à s’investir pour une protection effective par la France des étranger-e-s qui craignent des persécutions dans leurs pays d’origine.

La Lesbian et Gay Pride de Lyon, le Collectif Cigale et SOS Racisme Rhône-Alpes tiennent  à remercier les citoyen-ne-s, les associations, les partis politiques et les élu-e-s qui se sont mobilisé-e-s pour Abdou.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu