Avertir le modérateur

jeudi, 11 mars 2010

Zoom sur Jean Jack QUEYRANNE et Elisa MARTIN

Jean Jack Queyranne et Elisa Martin, candidat-e-s aux élections régionales, s’engagent contre les discriminations qui pèsent sur les lesbiennes, les gays, les bis et les trans (LGBT). Ils proposent en particulier la création, dans chaque région, d’une mission de lutte contre les discriminations et d'un Observatoire des discriminations.

Cette mission travaillera en lien avec la Halde, qui n’a malheureusement pas les moyens d’agir dans les régions. Elle s’appuyera sur les associations qui agissent pour la défense des droits des personnes LGBT.

Ces deux candidat-e-s proposent également des campagnes d'affichage contre les violences homophobes et transphobes et continueront de soutenir les projets et les actions des associations Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans.

Pour les revendications nationales, ces deux candidat-e-s sont pour:

  • l'ouverture du mariage aux couples de même sexe,
  • la procréation médicalement assisté,
  • l'adoption pour les couples de même sexe,
  • la dépsychiatrisation des trans,
  • la reconnaissance dans la loi des discriminations liées à l'identité de genre.

Jean Jack QUEYRANNE souhaite créer une « hotline » permettant à tout jeune de s’informer sur sa santé, sur sa sécurité et face à toute situation de détresse et de discrimination. Il souhaite également la création d'un Centre régional de la santé et du bien-être, qui regroupera : une maison de santé, une maison médicale de garde, un espace de prévention et d’accueil et un lieu dédié aux associations. Il s'engage à développer  des maisons départementales sur le même modèle.

Jean Jack QUEYRANNE veut mettre en place un « Pass Contraception », ouvrant droit gratuitement à une consultation médicale, à des examens et à la prescription d’un contraceptif. Cet accompagnement se fera sous le contrôle d’un médecin ou d’une infirmière scolaire dans les lycées ou établissements de formation relevant de la Région et en associant les élèves des établissements sanitaires et sociaux et les associations spécialisées.

Elisa MARTIN propose par ailleurs la création d’une vice-présidence pour l’égalité et contre les discriminations, avec les moyens humains et financiers afférents bien évidemment.

Elisa MARTIN est également favorable à l'élargissement de la carte M’RA à une offre de soins, de santé et de prévention.

Pour finir, de tous les candidats, Jean Jack QUEYRANNE et Elisa MARTIN sont les seul-e-s à être favorable aux congés parentaux pour les familles homoparentales lors de la naissance d’un enfant. Ainsi ces deux candidat-e-s veulent mener une consultation avec les organismes paritaires compétents pour que des congés parentaux aux partenaires des femmes venant d’accoucher et des hommes venant de reconnaître un enfant (autorisation exceptionnelle d’absence de quatorze jours en application de l’art. 59 al. 3 de la loi 84-5) puissent être envisagés.

Même si le projet de réforme des collectivités territoriales met en danger la capacité d’action des conseils régionaux dans ces domaines, les projets présentés par Jean Jack QUEYRANNE et Elisa MARTIN aux élections des 14 et 21 mars montrent que ces deux candidat-e-s veulent aller plus loin.

Face à eux, Françoise GROSSETETE ne propose rien. Pour elle « L’homosexualité et la transsexualité, dans leurs droits comme dans leurs revendications, sont des sujets de société et non pas des enjeux régionaux ». Elle a  délibérément tourné le dos à des questions importantes qui sont du ressort de la Région. Pour elle, les questions Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans ne font pas partie de ses priorités. Les réponses aux questionnaires des associations Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans démontrent la vacuité de son programme sur ces questions et le vide abyssal de son projet.

L’ouverture du mariage aux couples de même sexe et la reconnaissance de l’homoparentalité par l’ouverture de l’adoption aux couples de même sexe sont des projets soutenus uniquement par la Gauche plurielle. Ces propositions dépendent de réformes législatives que l’Assemblée nationale élue en 2007 n’est pas prête à adopter. La droite s’y oppose. Les responsabilités que la gauche plurielle exerce dans les collectivités territoriales dont elle a la charge peuvent lui permettre d’inventer d’autres instruments pour faire avancer l’égalité des droits et pour lutter contre les discriminations. Les élections régionales de 2010 seront l’occasion pour les élu-e-s de la Gauche plurielle de répondre à la politique mise en œuvre par la droite.

 

Les Régions peuvent se donner les moyens de lutter contre les discriminations. Jean Jack QUEYRANNE et Elisa MARTIN l'ont compris. Les projets régionaux de Jean Jack QUEYRANNE et Elisa MARTIN permettront de réduire les effets d’une politique gouvernementale fermée aux revendications des associations Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans.

Je souhaite vraiment que Jean Jack QUEYRANNE arrive en tête le soir du 1er tour des élections régionales, ce dimanche 14 mars, que la liste menée par Elisa MARTIN puisse atteindre les 7% et que le Modem n'arrive pas à frôler les 5%.

Face à l'immobilisme de la Majorité Présidentielle, ne faisons pas prendre à Rhône-alpes un temps de retard

 


une région de retard #3
envoyé par uneregion-davance. - Regardez les dernières vidéos d'actu.


région de retard #1
envoyé par uneregion-davance. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu