Avertir le modérateur

samedi, 26 septembre 2009

Droits de l'Enfant

Je me lève de bonheur pour un samedi matin, mais je dois partir pour Meythet.

 

Là je bois mon café (ma 4e tasse) et je me rends compte que je suis resté silencieux sur une actualité qui me tient, pourtant, particulièrement à cœur.

 

Comme vous le savez, le Gouvernement a décidé de supprimer le poste de Défenseur-e des enfants, créé par la loi du 6 mars 2000, sans aucune explication, ni concertation, tout en catimini (comme il aime le faire d’ailleurs).

 

Pourtant, le travail de Dominique VERSINI et de ses 60 correspondants installés sur l’ensemble du territoire, est reconnu par tout le monde. Interlocuteur des plus jeunes pour garantir leurs droits fondamentaux, de nombreuses collectivités et associations travaillent régulièrement avec ses services, pour venir en aide aux enfants défavorisés, isolés, maltraités ou victimes de situations familiales difficiles.

 

Tous les acteurs saluent le travail accompli par cette autorité indépendante.

 

Le communiqué de presse de R.E.S.F souligne avec justesse l’action positive de cette autorité indépendante : « En effet, les interventions en faveur des enfants de familles sans papiers représentent numériquement la deuxième raison des actions de la Défenseure des enfants. Elle a été amenée, maintes et maintes fois, à interpeller les préfets ou les ministres sur des situations individuelles de mineurs isolés, d’enfants internés en zone d’attente,  d’enfants placés en rétention et menacés d’expulsion, ou privés d’un de leurs parents, voire, parfois, des deux, laissés livrés à eux-mêmes pour certains. Du fait de son statut, ses interventions ne sont que rarement rendues publiques. Mais, elles constituent un frein à l’arbitraire de certaines préfectures et de certains services de police, tentés d’ignorer les droits de l’enfant pour atteindre les objectifs chiffrés d’expulsions qui leur sont assignés »

 

De même, dans de nombreux rapports, Dominique VERSINI abordait certains sujets afin de soutenir nos revendications :

  1. en 2006, dans son rapport « L’enfant au cœur des nouvelles parentalités », elle préconisait la protection des enfants vivant dans une famille homoparentale à travers la création d’un véritable statut du tiers
  2. en 2007, dans son rapport « Adolescents en souffrance, plaidoyer pour une véritable prise en charge », elle abordait la question de la sur-suicidalité des jeunes homosexuel-le-s. 

Ces nombreux exemples démontrent que la disparition de cette autorité indépendante est injustifiée. Elle présage un recul certain des droits fondamentaux au moment même ou la France se prépare à fêter le 20eme anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

 

Le Gouvernement devrait faire preuve de sagesse et revenir sur cette décision infondée.

 

Aussi faîtes comme moi et témoignez votre soutien au maintien d’un-e défenseur-e des enfants indépendant en cliquant sur le lien suivant :

http://www.defenseuredesenfants.fr/pourundefenseurdesenfa...

Allez, zou, je file prendre mon train.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu