Avertir le modérateur

vendredi, 09 mai 2008

Mariage : changez la loi et vite !

La France, pourtant berceau des droits de l’Homme, accuse un sérieux retard en matière d’égalité entre ses citoyens. Au regard du Code Civil français, les personnes homosexuelles et transsexuelles sont toujours privées de nombreux droits fondamentaux. Aussi le mariage est encore exclusivement réservé aux hétérosexuel-le-s.

Pourtant, refuser l’égalité met des personnes homosexuelles et transsexuelles dans des situations discriminantes, révoltantes, humiliantes et blessantes.

La logique discriminante en œuvre est évidente. Prenons l’exemple de Frédéric Minvielle. Cet homme a perdu la nationalité française au moment où il a demandé la nationalité hollandaise, après s’être marié avec un autre homme aux Pays Bas. Selon le Droit international et national, quiconque change de nationalité perd automatiquement sa nationalité d’origine.

Le mariage est la seule exception qui permet d’obtenir automatiquement la double nationalité. Ainsi, Frédéric Minvielle aurait dû rester français. Mais l’Administration française lui a retiré sa nationalité, lui a demandé de rendre son passeport, sa carte d’identité et l’a radié des listes électorales. Car son mariage contracté avec une personne du même sexe en Hollande ne peut être reconnu par la France.

Cette terrible affaire illustre le conservatisme de nos institutions. Elle montre que les autorités françaises discriminent en fonction de l’orientation sexuelle jusqu’à déchoir les personnes homosexuelles de leur nationalité.

Les homosexuel-le-s demeurent encore dans notre pays des citoyen-e-s de seconde classe. Le cas de Frédéric Minvielle plaide une nouvelle fois pour l’ouverture du mariage civil aux couples de même sexe, tout comme en Belgique, en Angleterre, en Espagne et aux Pays Bas.

Combien de nos voisins européens devront légiférer avant que la France n’accepte d’ouvrir les yeux sur les évolutions sociétales ? Combien de temps devrons nous attendre avant que notre pays redevienne pionnier en matière de lutte pour l’égalité des droits ?

À la veille de la présidence française de l’Union Européenne, la Lesbian and Gay Pride de Lyon demande au Gouvernement de se saisir de ce dossier.

Il doit mettre fin à cette discrimination. L’ouverture du mariage aux couples de même sexe est une nécessité humaine partout dans l’Union Européenne, une réalité dans un nombre de pays toujours plus grand. Le Gouvernement doit arrêter son comportement mesquin et s’assurer enfin que la France ne discrimine aucune des situations conjugales et familiales juridiquement reconnues par les autres États membres de l’Union.

L’égalité des droits est une nécessité. Le conservatisme dont fait preuve le Gouvernement actuel et les blocages sociaux n’existeraient pas si notre pays s’engageait dans une « Éducation sans aucune discrimination », comme le demande le mot d’ordre de la 13e marche des Fiertés Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu